Les Ateliers de création Le Monde est chez nous

Si tu ne viens pas au monde…

Les Ateliers de création Le Monde est chez nous - Zibeline

Habitant-e de Marseille-Provence, sache-le : en 2013, si tu ne viens pas au monde, le monde viendra à toi (ou l’inverse). L’objectif de la Région PACA, en lançant les Ateliers de création Le Monde est chez nous dans le cadre de MP2013, est d’honorer les nombreux patrimoines culturels qui la constituent, qui la traversent, qui la nourrissent. En réunissant des artistes professionnels et amateurs, la Régie Culturelle Provence-Alpes-Côte d’Azur veut témoigner de la vitalité sur notre territoire des pratiques artistiques dans le champ des musiques et danses dites « du monde », sans tomber dans la folklorisation. Dans la continuité des biennales des cultures amateures qu’elle a mis en place depuis 10 ans.

Deux axes forts à ce projet : pour Jacky Sabatier qui dirige la Régie, il était important de reconnaître le travail des non-professionnels : « les amateurs ne nous ont pas attendus : leur niveau qualitatif est extraordinaire ». Pour son directeur artistique, Philippe Fanise, « la culture occitane est allée à la rencontre des autres cultures depuis longtemps : malgache, italienne, balkanique, africaine, gitane, berbère, bretonne, arménienne, juive, comorienne… Le monde a changé. La modernité doit passer par la confiance en  l’autre pour lutter contre l’uniformisation de la pensée. »

Les 800 musiciens et danseurs participant au projet ont été choisis pour leur capacité à transmettre leur passion, et à relier ces différentes cultures entre elles.

Thierry Roche, directeur délégué de MP2013 renchérit : « une Capitale Européenne, c’est un délicat équilibre entre la dimension internationale de l’événement, et le renforcement des politiques culturelles des collectivités locales. Le Monde est chez nous est l’un des projets les plus emblématiques de l’année capitale. » L’un des points forts du projet est effectivement le travail qui a été mené en partenariat avec le tissu local, et pas seulement dans les grands centres urbains : le Vélo Théâtre d’Apt ou le Chantier de Correns sont tout aussi partie prenante que le Conservatoire Départemental des Alpes de Haute-Provence ou la Cité de la Musique et les Voies du Chant à Marseille. En tout, ce sont 8 ateliers de pratique et de création encadrés par des artistes professionnels (Bruno Allary, Sylvie Paz, Fouad Didi, Isabelle Courroy…) qui ont lieu depuis septembre 2012 jusqu’en juin 2013, à raison de 10 jours de résidence par atelier. Les prestations qui en émergeront croiseront la route de la grande TransHumance à Cuges les Pins, au mois de mai, et seront présentées à Aubagne, fortement impliquée dans ce projet, les 8 et 9 juin prochains.

GAËLLE CLOAREC

Novembre 2012