Festival du livre, Grains de Sel, dans divers lieux d'Aubagne jusqu'au 21 novembre

Shéhérazade et compagnie

• 15 novembre 2018⇒21 novembre 2018 •
Festival du livre, Grains de Sel, dans divers lieux d'Aubagne jusqu'au 21 novembre - Zibeline

Novembre ramène les frimas, mais aussi, à Aubagne, le festival du livre et de la parole d’enfant, Grains de sel, qui, cette année connaît quelques modifications

Le festival du livre et de la parole d’enfant Grains de sel, scinde ses objectifs en deux temps : l’un réservé au grand public, du 15 au 18 novembre (les deux premiers jours dédiés aux scolaires) sous l’appellation Festival du livre jeunesse, l’autre, réservée aux scolaires et structures d’accueil de la petite enfance (les 19 et 20). Les lieux changent, mais subsiste, intact, l’enthousiasme qui a porté depuis ses débuts cette manifestation atypique où fleurissent théâtre, réflexions, ateliers participatifs, concours, batailles de dessins, rencontres avec les écrivains, présence de l’UNICEF, des Bibliothèques sans frontières, et la librairie l’Alinéa, « partenaire historique de la manifestation ». Une trentaine d’auteurs et d’illustrateurs, l’anniversaire des trente ans des éditions Didier Jeunesse, l’intervention des Souffleurs, Commandos Poétiques, la clôture de l’évènement métropolitain La Lecture par Nature, une palette riche s’offre une fois encore pour allécher nos papilles littéraires !

Shéhérazade déménage

Plus de grand chapiteau ! Le salon Shéhérazade s’installe au sein de l’Espace des Libertés, ainsi que l’Escale Rencontres où Maya Michalon, fidèle au festival, recevra avec sa passion communicative les auteurs invités : Marie-Aude Murail à la plume précise et dense, à propos de la série Sauveur & fils (L’École des Loisirs), et D’en nous beaucoup d’hommes respirent (L’iconoclaste). Hubert Ben Kemoun évoquera ses héroïnes « sous pression » (Ma mère, la honte et La Gazelle).

Grâce au regard acéré et espiègle de Fanny Joly, on aura une Overdose de rose ! qui est tellement Cucul la praline !. Poésie et ombres se mêlent dans la vie de tous les jours et Olivier de Solminihac les aborde par des histoires fortes. La guerre entre dans les livres de Marion Achard, terrifiante avec l’histoire de Tamba, l’enfant soldat ou à l’école de Lally, l’héroïne de Trop de chefs, pas assez d’indiens. L’art graphique n’est pas en reste avec Régis Lejonc, auteur aussi de la belle affiche du festival, qui accompagne de ses illustrations, Le Prince Oddvin, Cœur de bois

Les batailles de dessins verront s’affronter pinceau ou feutre à la main Edouard Manceau et Annelore Parot, Rémi Courgeon et Cécile Hudrisier… vives performances ! Trop de place est donnée aux écrans ? Adossé à l’Espace des Libertés, un chapiteau, Petit Poucet (« rêveur » ?), attend les tout-petits, avec La Maison est en Carton et déclinera un ensemble d’activités qui, à l’instar de ce qui est proposé aux « grands », aiguise  conscience de soi et des autres… Plaisir de vagabonder, de flâner, de s’étonner… laissons-nous surprendre par le foisonnement des propositions, allons au théâtre Comoedia applaudir Le Chant des baleines (Cie Histoire de), En route (Pierre Delye), Les souliers mouillés (La Farouche Compagnie). Et l’on ne vous raconte pas tout de ces rendez-vous enchantés, vous laissant les joies de la découverte !

MARYVONNE COLOMBANI
Novembre 2018

Grains de Sel
15 au 21 novembre
Divers lieux, Aubagne
grainsdesel.aubagne.fr

Photo : Grains de Sel 2016 © Marc Munari