Une saison d’une remarquable diversité au Théâtre Molière, à Sète

Sète reparti !

Une saison d’une remarquable diversité au Théâtre Molière, à Sète - Zibeline

La Scène nationale de Sète réinvestie avec une saison d’une remarquable diversité.

Impossible de faire la traditionnelle présentation de saison en juin ? Qu’à cela ne tienne, Sandrine Mini et toute l’équipe du Théâtre Molière de Sète nous invitent à pénétrer dans les coulisses, les bureaux, les imaginaires et expériences des quelques 30 personnes qui font tourner le lieu dans un petit film (à voir sur le site du TMS). Bon enfant, la vidéo laisse transparaitre une sincère envie de partage, et la hâte de chacun à voir revivre la scène nationale. 59 propositions sont dans les starting-blocks, qui se déploieront dans tout le territoire du Bassin de Thau. Bertrand Belin en tête (6 octobre), avec une sélection choisie dans l’ensemble de son répertoire, accompagné par les Percussions Claviers de Lyon. Joli pas de côté pour ce représentant d’une pop française tout en profondeur. Suit une programmation d’une remarquable diversité, entre danse, théâtre, marionnettes, cirque, musique et propositions hybrides, avec une attention particulière pour le jeune public, via le pôle de création enfance et jeunesse de Mireval. Le voyage démarre avec la grande reporter Florence Aubenas, qui, avec Le quai de Ouistreham avait ouvert les yeux de la plupart d’entre nous en livrant le récit de son enquête auprès des femmes de ménage. Louise Vignaud adapte cet ouvrage indispensable, et Magali Bonat incarne ces femmes de l’ombre (3 au 7 novembre). Parmi les rendez-vous circassiens, Midnight Sun (10 & 11 décembre) : la Cie Oktobre propose un moment presque cinématographique, esthétique singulière dans le paysage du cirque contemporain. Spectacle d’un genre nouveau aussi, Artefact, installation interactive de Joris Mathieu, joue avec la présence d’hologrammes, d’imprimantes 3D, de robots pour un théâtre de machines où l’enjeu sera d’y trouver sa place de vivants (13 janvier). Le directeur du CDN de Lyon poursuivra sa réflexion sur l’identité humaine et met le spectateur au pied du mur avec sa création En marge !, dans une mise en scène à l’impressionnant dispositif scénique (14 janvier). 

Supersonique
Après Never Mind the future qui revisitait l’album culte des Sex Pistols (2017), Sarah Murcia puise dans le roman de Faulkner Tandis que j’agonise la matière de son My mother is a fish (mise en scène par Fanny de Chaillé). Musique, danse, trompe-l’œil : l’esprit sulfureux de l’auteur américain retrouve une fraicheur novatrice (4 février). L’Enquête (9 au 13 mars) expose une très touchante histoire de transmission. C’est à l’auteur fildefériste Sébastien Le Guen que la veuve du clown Punch, qui officiait au cirque Medrano dans les années 50, légua les affaires de son mari. Après une enquête intimiste, il nous raconte aujourd’hui l’histoire de ce clown blanc et de celui qui l’incarnait. Le chercheur-artiste a confié la mise en scène de ce spectacle au très talentueux et ingénieux amoureux des objets et des reliques décalées Nicolas Heredia.

L’auteure Marie Ndiaye a écrit Royan spécialement pour Nicole Garcia, qui incarne une enseignante venue rendre des comptes aux parents d’une adolescente au terrible destin. Une exploration sans concession de l’intime, mise en scène par Frédéric Bélier-Garcia (12 mars). Thierry Balasse nous embarquera dans un nouveau Voyage supersonique (27 mars), le Ballet de l’Opéra national du Rhin nous plongera dans Le Lac des cygnes (30 & 31 mars), Hercule à la plage déploiera les trésors d’inventivité et de poésie de Fabrice Melquiot (14 avril)… C’est la vie qui pulse à nouveau !

ANNA ZISMAN
Septembre 2020

Théâtre Molière, scène nationale, Sète
04 67 74 02 02

Photo : Midnight sun © Francis Rodor

Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau
Avenue Victor Hugo
34200 Sète
http://www.theatredesete.com/