La 23e édition du Festival des Arts du Geste, Les Elancées, reste incertaine, mais quel programme !

S’élancera-t-on en février ?

• 9 février 2021⇒21 février 2021 •
La 23e édition du Festival des Arts du Geste, Les Elancées, reste incertaine, mais quel programme ! - Zibeline

Une 23e édition du Festival des Arts du Geste, Les Elancées incertaine mais prometteuse ! 

En cirque, en danse, les gestes artistiques des artistes programmés cette saison seront-ils entravés par les restrictions qui pèsent sur le monde de la culture en ces temps plus que perturbés par la situation sanitaire ? Un report pourrait être envisagé, mais pour l’heure les équipes maintiennent la programmation concoctée par Anne Renault, directrice artistique du festival. Et sans aucun doute, le regard que portent les artistes sur notre monde en déséquilibre nous sera nécessaire et porteur de lumière !

Comme chaque année de grandes formes viendront envahir les plateaux des théâtres et les chapiteaux : la Cie XY revient avec Möbius, une pièce vertigineuse portée par dix-neuf circassiens virtuoses rompus aux portés acrobatiques, chorégraphiée par Rachid Ouramdane ; avec Mathurin Bolze (Cie MPTA), les vertiges sont présents sur Les hauts plateaux pour figurer un monde, le nôtre, en suspension, qui mise sur l’entraide et la solidarité ; après Kalka, le Groupe acrobatique de Tanger revient nous secouer avec Fiq ! (Réveille-toi), mélange énergique de danses et d’acrobaties animé en direct par Dj Key ; après Pour le meilleur et pour le pire (programmé à Cavaillon durant la Biac, lire pages précédentes), le Cirque Aïtal revisite les traditions, le duo formé par Victor Cathala et Kati Pikkarainen s’entourant d’artistes venus du monde entier pour donner à cette Saison de cirque une folie poétique, drôle et émouvante ; ou encore, dans sa structure impressionnante de douze mètres de haut, Boris Gibé qui tutoie le vertige dans des acrobaties aériennes saisissantes. Cirque toujours avec la dernière création de Fanny Soriano, Ether, qui réunit deux artistes en un duo dansé sur cordes suspendues, la Cie Jupon qui s’attaque à un agrès hors norme, un mur circulaire de cinq mètres de haut qui sera le lieu de dépassement de soi par excellence, les équilibres fragiles et fantasques sur roue Cyr et roue allemande de la Cie 3 X Rien, l’infinie poésie du quatuor franco-brésilien formé par la Cie Sôlta et le collectif A4, qui suspendent le temps dans Mute, perchés sur des mâts chinois et pendulaires.

En danse les rendez-vous sont tout aussi alléchants : Hamid Ben Mahi nous convie à la découverte de ses origines et de son identité avec Yellel, entre danses orientales et hip hop, Hervé Koubi présentera sa nouvelle chorégraphie, Hippocampe(s), Emanuel Gat libère les corps dans un Yooo !!! sonore et énergique d’une grande variété de styles qui créent une langue commune, Josette Baïz revisite avec les jeunes danseurs de sa Cie Grenade les répertoires de grands chorégraphes tels que Sharon Fridman, Angelin Preljocaj, Abou Lagraa…, Laurence Marthouret mêle les mouvements de deux danseuses et deux musiciens dans At Home, pour interroger les liens invisibles qui relient les êtres, et Sarah Crépin & Etienne Cuppens feront danser… des fantômes en un ballet hypnotique sur fond de lumière noire !

DOMINIQUE MARÇON
Janvier 2021

Les Élancées
9 au 21 février
Istres, Miramas, Fos, Grans, Cornillon-Confoux, Port-Saint-Louis
scenesetcines.fr

 

 

Photo : Saison de cirque, Cirque Aïtal © Mario Del Curto