La saison 2019-2020 de l'Opéra de Nice

Salade niçoise

• 28 février 2020⇒5 mars 2020, 21 avril 2020⇒26 avril 2020 •
La saison 2019-2020 de l'Opéra de Nice - Zibeline

L’Opéra de Nice propose une saison composée aux goûts assortis : une culture patrimoniale peu créative, mais de bon goût, et un brin réac.

Concerts, ballets, opéras et spectacles musicaux, l’Opéra de Nice offre à son public des mets de choix, des valeurs sûres. cinq productions lyriques sont à l’affiche : Andrea Chénier, magnifique opéra vériste et contre-révolutionnaire d’Umberto Giordano (1896) est le plus récent, les autres étant Phaéton de Lully, écrit en 1683 à la gloire de Louis XIV et contre la Fronde, Lucia di Lamermoor de Donizetti (1835), Cosi fan Tutte, l’opéra de Mozart sur la faiblesse des femmes (1790), et La Dame de Pique (1890) qui, mis en scène par Olivier Py, risque de surprendre le public de l’opéra (voir encadré) habitué à des costumes d’époque, soieries et taffetas…

L’orchestre et les chœurs sont excellents, les artistes lyriques choisis avec un discernement remarquable, le bâtiment est un bijou, mais l’opéra conçu ainsi est-il encore un art vivant, ou un musée ? Ils se produisent d’ailleurs dans une saison de concerts, philharmoniques ou musique de chambre, tout aussi patrimoniaux, des soirées Beethoven ou Bach et Vivaldi, avec une petite incursion vers Piazzolla ou Gershwin, et Lili Boulanger comme seule entorse à la (dis)parité.

La saison du Ballet de Nice Méditerranée, créé il y a dix ans et dirigé par Éric Vu-An, assume son académisme, qu’il soit classique, néoclassique ou d’aujourd’hui. Il s’agit d’étirer les corps, de les élever, les transformer en lignes, de rester un ballet classique. Qu’ils dansent du tango, du Balanchine, du Roland Petit, du Jérôme Robbins, du Lucinda Childs (autre entorse disparitaire) ou du Éric Vu-An, le but est la beauté d’épure hypergenrée.

Des spectacles musicaux, La Cage aux Folles, un Cabaret Broadway et La Vie Parisienne, viennent ajouter un petit côté canaille tout aussi patrimonial.

AGNÈS FRESCHEL
Septembre 2019

Opéra de Nice Côte d’Azur
Ballet de Nice Méditerranée
opera-nice.org


Coup de cœur

Une Dame de pique attendue !

C’est Olivier Py qui met en scène ce chef-d’œuvre de Tchaïkovski, tiré d’une nouvelle de Pouchkine, crépuscule d’une aristocratie russe obsédée par le jeu, et hantée par la nostalgie des salons aristocratiques français. On est impatient de découvrir à quelle sauce la Dame russe sera relevée par le metteur en scène féru d’opéra, et compositeur d’opérette !

De surcroit la production est une spécificité de la Région Sud où collaborent les Opéras de Nice, Toulon, Avignon et Marseille : le lancement à grande échelle d’un dispositif original, L’ExtraPôle Opéra, qui devrait permettre, en mutualisant les coûts, de proposer des productions d’envergure sur chacun des plateaux lyriques régionaux.

La Dame de Pique sera jouée dans les opéras de Nice, du 28 février au 5 mars, de Toulon, du 21 au 26 avril, puis plus tard à Marseille, Avignon.

Photo : Oceana c Dominique Jaussein