Toutes les musiques sont au Rockstore, à Montpellier

Rockstore, j’adore

Toutes les musiques sont au Rockstore, à Montpellier - Zibeline

La salle légendaire du centre-ville de Montpellier affiche toujours un bel éclectisme.

Si vous aimez le reggae, vous serez enchantés de voir Protoje (17 septembre), considéré comme l’un des précurseurs du mouvement jamaïcain « reggae revival ». À moins d’en pincer plutôt pour le reggae roots nouvelle génération de Danakil (17 mars), des activistes de la musique indépendante depuis deux décennies. Troisième option avec les Californiens de Groundation (20 avril), devenus une des légendes du genre grâce à ses incursions dans les sonorités jazz. Dans la catégorie rock, Trust (13 avril) est un bulldozer. Avec quarante ans au compteur, le groupe avait vu juste en pourfendant dès 1980 la dérive antisociale de l’époque. Quelques jours plus tôt, une autre valeur sûre de la scène alternative française : le groupe parisien de fusion rap/rock metal No one is innocent (9 avril).

Hypnotic brass band (20 octobre) a choisi d’explorer le hip-hop en mode fanfare. Huit frères (les fils du trompettiste Phil Coltran), huit cuivres, une batterie et beaucoup de groove. À des années lumières, le petit monde sensible de Lou Doillon (1er octobre) est tout aussi prenant. La « fille de » vient présenter Soliloquy, troisième album d’une auteure/compositrice qui aime bousculer ses habitudes, fuir le confort et remettre en jeu ses trophées chèrement acquis. Quant au groupe marseillais Kid Francescoli (3 octobre), il a connu le succès à partir de 2013 à la sortie de l’album With Julia et le titre Blow up. Le nouvel opus, Lovers, invite quatre chanteuses d’horizons différents pour enrichir les sonorités r’n’b, tropicales et disco. On aime aussi la poésie engagée sur des musiques populaires et nomades des ch’tis de HK et les Saltimbanks (6 novembre). Sans oublier le retour sur scène de Morcheeba (26 mai).

LUDOVIC TOMAS
Septembre 2020

Rockstore, Montpellier
04 67 06 80 00
rockstore.fr

Photo : No one is innocent © DR