L'oeuvre engagée et sensible de Dominique Cabrera à la Cinémathèque du Documentaire de Beaubourg

Rétrospective Dominique Cabrera

• 4 mai 2021⇒14 mai 2021 •
L'oeuvre engagée et sensible de Dominique Cabrera à la Cinémathèque du Documentaire de Beaubourg - Zibeline

De Dominique Cabrera documentariste, Chris Marker disait qu’elle alliait la grâce et la méthode. Un éloge dont on pourra évaluer la pertinence, du 4 mai au 14 mai avec la rétrospective consacrée à cette cinéaste par la Cinémathèque du Documentaire (BPI de Beaubourg). En ligne (sur inscription), on (re)découvrira gratuitement l’œuvre engagée et sensible de celle qui définit ses films comme « des trajets de soi à l’autre ». Du premier premier court-métrage « J’ai droit à la parole » (1981) à Une Poste à la Courneuve (1995), en passant par La chronique d’une banlieue ordinaire (1992), on explorera le riche cycle des films sur la banlieue, où se mêlent, entre le JE et le NOUS, des histoires intimes et les politiques urbaines, la mémoire individuelle et la collective. On retrouvera toujours dans l’entrelacs du particulier et de l’universel, du personnel et du commun, la veine autobiographique au travers de ses films sur sa famille et l’Algérie où elle est née. Entre autres, Rester là-bas (1991), Grandir (2013) ou Ranger les photos (2009). Un nouveau film en préparation, un ouvrage collectif qui sort en avril, sur son travail, c’est l’actualité de ce printemps 2021 pour cette réalisatrice dont Zibeline avait apprécié, côté longs-métrages de fiction (on en compte six à son actif), le lumineux Corniche Kennedy (2016) tourné à Marseille !

ELISE PADOVANI et ANNIE GAVA
Mai 2021

En écoute sur WRZ, un abécédaire en acrostiche de Dominique Cabrera

agenda.bpi.fr/cycle/dominique-cabrera-lintegrale-documentaire/

Photo : © Dominique Cabrera