Floraison cinématographique à Salon

Rencontres printanières

• 27 mars 2020⇒5 avril 2020 •
Floraison cinématographique à Salon  - Zibeline

Les Rencontres Cinématographiques de Salon de Provence labellisées par Télérama fêtent cette année leur 30e printemps.

Au cinéma Les Arcades, floraison de 59 films venus de 40 pays : 23 prima opera, 4 inédits, 5 avant-premières. Dans cette programmation généreuse, impossible de ne pas trouver à butiner tant le foisonnement se conjugue à une grande variété de tons, formats, genres. Cette année, focus sur le documentaire avec 4 films : l’émouvant Pour Sama de Waad al Kateab et Edward Watts qui suit le quotidien d’un couple dans Alep en guerre, partagé entre le désir de rester en Syrie et celui de protéger leur fille. Le musical Inna de Yard de Peter Webber, revival d’un groupe mythique de reggae en Jamaïque. Le glaçant Thousand girls like me de Sahra Mani où une jeune afghane violée, enceinte de son père, ose le procès. L’offensif Indianara d’Aude Chevalier-Beaumel et Marcelo Barbosa qui dit le combat des minorités à Rio face à la menace totalitaire. Mise en scène des résistances qu’on retrouvera aussi dans des fictions ancrées dans le réel.

Ainsi les deux longs métrages choisis par FFM pour sa Carte Blanche : Papicha de Mounia Meddour où les aspirations de jeunes étudiantes algériennes à vivre s’opposent aux intégrismes, et le jouissif Dieu existe, son nom est Petrunya de Teona Strugar Mitevska. Résister contre des conditions de travail indécentes pour Shimu dans Made in Bangladesh de Rubaiyat Hossain ou contre l’embrigadement religieux pour Camille dans Les Éblouis, premier film de Sarah Suco. Résister à la prison uruguayenne pour les Compagneros d’Alvaro Brechner. Prendre tous les risques et s’évader en montgolfière de la RDA au temps de la partition de l’Allemagne pour les familles du thriller Un Vent de liberté de Michael « Bully »Herbig.

Ken Loach (Sorry we missed you), Guédiguian (Gloria mundi) Ladj Ly (Les Misérables), Rodrigo Sorogoyen (El Reino) : le cinéma social et politique est à l’honneur. La lutte des classes magistralement mise en scène dans Parasite de Bong Joon-Ho et dans le sanglant Bacarau de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles, ou traitée en fable dystopique, façon Kameloot mâtiné de Monty Python dans Tiempos despues de José Luis Cuerda. On aura aussi des histoires de rencontres : entre une veuve et un fossoyeur au cimetière dans la comédie de Yasmine Chouikh, Jusqu’à la fin des temps, entre une Finlandaise fêtarde et frivole et un Iranien acculé au mariage sous peine d’expulsion, dans Aurora de Miia Tervo. Ou, plus insolite entre un flic, un œuf et une femme des steppes dans le polar mongol Öndög de Wang Quan’an. La sélection offre des drames poignants comme celui de la mort d’un enfant unique dans la Chine en devenir avec So long my son de Wang Xiaoshuai, ou celui d’un père prêt à tout pour sauver son fils gravement blessé dans la Tunisie post Ben Ali avec Un fils de Medhi Barsaoui, le film d’ouverture du festival, projeté en présence du réalisateur. Car, comme toujours, de nombreux invités sont attendus, entre autres Olivier Meys et Gérard Meylan. Notons l’hommage rendu à Sergio Alfano, membre de l’équipe, disparu récemment avec 4 films italiens, singuliers, engagés, poétiques, drôles, et… chaleureux, à l’image de la manifestation salonaise.

ELISE PADOVANI
Mars 2020

Rencontres Cinématographiques de Salon de Provence
27 mars au 5 avril
Les Arcades, Salon-de-Provence
rencontres-cinesalon.org

Photo : Aurora de Mila Tervo © Dionysos Films

Cinéma Les Arcades
Place Gambetta
13300 Salon-de-Provence
04 90 53 65 06
www.salondeprovence.fr

Les Rencontres Cinématographiques
Maison de la Vie Associative
55 rue André Marie Ampère
13300 Salon de Provence
04 90 17 44 97
www.rencontres-cinesalon.org