Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Rousset aux rythmes du monde avec les Films du Delta

Regards sur le monde

• 16 mars 2018⇒25 mars 2018 •
Rousset aux rythmes du monde avec les Films du Delta - Zibeline

Depuis 1997, Les Films du Delta ont à cœur de promouvoir un cinéma exigeant et créatif, ouvert et accessible à tous ; un cinéma qui se fait l’écho des mouvements du monde et des préoccupations de notre temps. Pour cette édition de nouv.o.monde, qui se tiendra du 16 au 25 mars à Rousset, Aix et Trets, 25 films, longs, courts, en présence d’invité-e-s, cinéastes ou spécialistes de thématiques pour des rencontres avec le public.

Un monde qui ne tourne pas rond !

Les cinéastes en sont bien conscients et la crise est souvent en toile de fond. Faouzi Bensaïdi, six ans après Mort à vendre, raconte, dans Volubilis, l’histoire d’amour d’un agent de sécurité et d’une femme de ménage, un couple qui tente de se construire et se bat contre la précarité. Dans Mobile Homes, Vladimir de Fontenay suit la dérive sans espoir d’une jeune femme sans attaches ni domicile et de son fils de 8 ans dans l’Amérique des trafics et de la pauvreté. Onze ouvrières face à un dilemme : jusqu’où sommes-nous prêts à aller pour travailler ? C’est la question que pose Michele Placido dans son nouveau film, 7 Minutes. Et quand l’usine est délocalisée, Hervé est le seul ouvrier à s’y résigner car il poursuit un autre destin : devenir pêcheur et transmettre cette passion à son fils tandis qu’à Tunis, où elle s’installe, Foued, au chômage, pense y trouver le moyen de soigner sa mère, et de séduire la fille qu’il aime : c’est ce que nous raconte Walid Mattar dans son premier long, Vent du Nord. Le développement d’une société d’économie libérale aux yeux de Centaur, projectionniste dans un village du Kirghizistan, engendre la perte des valeurs morales. Il va tenter de s’y opposer. C’est cette lutte que narre Aktan Arym Kubat dans Centaure. Nour, lui, a quitté son pays natal, il y a bien longtemps,  pour venir travailler en France. Sans nouvelles de son mari, Rekia, 70 ans, quitte pour la première fois l’Algérie afin de le ramener au village… C’est loin d’être évident ; c’est cette quête que filme Lidia Terki dans Paris la Blanche, un film généreux et émouvant.

Deux thrillers au programme : l’un policier, The Line, quatrième long-métrage du réalisateur slovaque Peter Bebjak ; l’autre, social et psychologique, premier long d’Hubert Charuel, le superbe Petit paysan, avec Swann Arlaud, un éleveur de vaches laitières trentenaire qui organise ses journées autour de ses bêtes et sa sœur vétérinaire, Sara Giraudeau. Tous deux excellents !

Dans Foxtrot, une histoire de deuil avec pour toile de fond deux générations traumatisées par le service militaire israélien, Samuel Maoz montre une armée en plein doute sur son rôle dans la répression contre les Palestiniens.

Outre cette belle sélection de longs concoctée par Sylvia Vaudano et sa petite équipe, des séances de courts-métrages avec une Carte Blanche à la Maison du Film, des séances pour les jeunes, des débats, une ambiance chaleureuse : une occasion d’aller à Rousset…

ANNIE GAVA
Février 2018

Nouv.o.monde
16 au 25 mars
Salle Émilien Ventre, Rousset
04 42 53 36 39 filmsdelta.com


Salle Emilien Ventre
Boulevard de la Cairanne
13790 Rousset
04 42 29 00 10
http://www.rousset-fr.com/