Bucolique, studieux ou engagé : le printemps du MuCEM

Quel printemps au MuCEM ?

Bucolique, studieux ou engagé : le printemps du MuCEM - Zibeline

Plutôt bucolique, studieux, engagé ? Il y en aura pour tous les goûts dans la programmation printanière du Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée.

Nouvelles expositions temporaires

Après le succès de Raymond Depardon – Un moment si doux et Food – Produire, manger, consommer, qui ont chacune rassemblé entre 1000 et 1500 visiteurs par jour, plusieurs expositions temporaires prennent le relais au MuCEM. La première, du 29 avril au 31 août, est consacrée aux Lieux saints partagés entre le judaïsme, le christianisme et l’islam. Son commissaire général, l’anthropologue Dionigi Albera, a voulu mettre en évidence un aspect méconnu des monothéismes en Méditerranée : l’existence d’échanges fructueux entre les communautés, via la fréquentation des mêmes sanctuaires.

La seconde, intitulée Traces… Fragments d’une Tunisie contemporaine se décomposera en deux parties, l’une débutant le 13 mai pour finir le 28 septembre, l’autre se déroulant à l’automne. Pour rendre compte du foisonnement de la scène artistique tunisienne, ses deux commissaires, Thierry Fabre, responsable de la programmation culturelle du MuCEM, et Sana Tamzini, présidente du FACT (Forum des Associations Culturelles en Tunisie) ont travaillé à partir de documents visuels : photographies, vidéos, mais également créations numériques et installations.

Prévoyez fin juin de revenir pour voir les Migrations divines, exposition archéologique exceptionnelle s’appuyant sur la collection de la Fondation Gandur pour l’Art, et le Musée d’Art et d’Histoire de Genève. De quoi voyager à travers les siècles, pour comprendre les modes de diffusion des religions antiques, au rythme du commerce ou des conquêtes militaires… et mieux saisir les enjeux contemporains à la lumière du passé.

Un éveil au jardin et des contes

Jardinier-médiateur, quel beau métier ! Ce sont ceux du MuCEM qui accompagneront tous les samedis d’avril enfants et familles lors d’une série d’ateliers initiée en mars. Après une balade dans le Jardin des Migrations pour observer les plantes, les toucher, les sentir, il s’agira de semer des graines, planter des bulbes, butter, arroser, tuteurer… Une initiation précieuse pour les petites mains vertes.

Pendant les vacances de Pâques, le jeune public est également invité à une «traversée dans l’univers du conte». Le 3 mai, c’est avec le conteur Jean Guillon que l’on se promènera dans les extérieurs du MuCEM, avant de dévorer lors d’un ciné-goûter le lendemain cinq courts métrages d’animation imaginés par Karel Zeman, virtuose tchèque de l’animation. Les 6, 7 et 8 mai, les plus petits découvriront avec plaisir l’univers de l’ours Michka, adapté en marionnettes par la compagnie Théâtre d’Aurina. L’occasion d’aller voir l’exposition Changement de propriétaire, consacrée à ce récit, sur le site du Centre de Conservation et de Ressources du musée, à la Belle de Mai.

De la réflexion

C’est Jean-François Chougnet, directeur du MuCEM, qui le dit : «en ce qui concerne le cinéma, les conférences et tables rondes, visiblement les choses commencent à s’enraciner : au 1er trimestre, nous avons doublé le chiffre de fréquentation de ces manifestations par rapport à 2014 !»

Le 20 avril, on pourra participer à la rencontre entre l’enseignant, chercheur et écrivain Ghjacumu Thiers et Marie Ferranti, dont le dernier ouvrage, Fruit d’une réflexion sur la musique et sur l’art, est consacré aux polyphonies corses. Le 23, Fethi Benslama recevra Idith Zertal dans le cadre du cycle Pensées du monde «La peur : raisons et déraisons» ; cette historienne israélienne dénonce l’instrumentalisation de la Shoah en religion laïque. Comme chaque dernier vendredi du mois, on pourra rejoindre l’équipe de l’Institut Méditerranéen des Métiers du Patrimoine (I2MP) dans son questionnement sur l’économie des déchets en Méditerranée : le 24 avril, les anthropologues Thierry Bonnot et Mickela Lemeur, le sociologue Philippe Brunet et le géographe Olivier Dubuquoy traiteront du reste industriel comme avers de la production.

Enfin le 29, on pourra assister à une table ronde consacrée à la géopolitique des Lieux Saints, qui sera enregistrée pour diffusion sur RFI (émission Religions du monde).

GAËLLE CLOAREC
Avril 2015

Photo : Exposition Lieux Saints partagés. Musulmane en prière -c- MuCEM IDEMEC Manoel Penicaud

 


Mucem
Môle J4
13002 Marseille
04 84 35 13 13
mucem.org