Le Printemps de la Francophonie a lieu jusqu'au 30 avril à Marseille

Printemps de la Francophonie

• 12 mars 2016⇒30 avril 2016 •
Le Printemps de la Francophonie a lieu jusqu'au 30 avril à Marseille - Zibeline

La 4e édition du Printemps de la Francophonie a lieu à Marseille depuis le 12 mars, et jusqu’au 30 avril. Contes, lectures, performances, ateliers d’écriture, tout un programme est prévu sur le territoire afin de célébrer « le goût des mots et l’amour des langues ». Si la « mise en bouche » du festival Avec le temps a connu une réussite autant publique qu’artistique, la journée d’ouverture à la Criée a vu se succéder un débat, un concert et des propositions participatives issues d’ateliers de qualité très diverse, et souvent très mal exposées. Un résultat peu étonnant, au vu de la nature de ce Printemps organisé par la Ville de Marseille : il s’agit de fédérer les propositions d’associations culturelles et sociales de toute nature, amateures ou professionnelles, fabriquées pour l’occasion ou venant opportunément s’ajouter au catalogue. Mais on se réjouit de l’ouverture à « toutes les langues françaises » qui permet d’échapper à la défense souvent néocoloniale d’une Francophonie tournée vers l’ancien Empire d’une langue imposée, et méprisantes des trésors de langue qui se créent loin des centres bourgeois, ou parisiens.

On retiendra donc particulièrement certaines dates, pour leur pertinence ou leur originalité : ainsi, le 26 mars, une plongée dans l’univers de Bobby Lapointe au Non-Lieu, qui se poursuivra le 1er avril par un concert à La Maison du chant. Le 30 mars à la BMVR Alcazar, après la projection du film d’Isabelle Boni-Claverie Trop noire pour être française, aura lieu une table ronde sur l’identité noire au féminin avec la réalisatrice, Maryse Condé et Eva Doumbia. Du 4 au 15 avril, les habitants de la Verrerie rédigeront le glossaire de leur quartier, tandis que les 12 et 13 l’association Ancrages propose une balade patrimoniale sur les traces des écrivains et chanteurs marseillais.

Mais c’est surtout autour des dix mots choisis cette année par la Semaine de la langue française que va s’articuler une grande partie de la sélection : entre « vigousse », « ristrette » et « chafouin », c’est notre « fada » qui a été sélectionné ! Le 9 avril par exemple, on pourra suivre la conteuse malentendante Patricia Mazoyer dans son jonglage linguistique avec ces dix mots en langue des signes. Et sur toute la période, retrouver les expositions Dis-moi dix mots à la Bibliothèque de la Grognarde, au Merlan ou encore au Centre Social Mer et Collines.

GAËLLE CLOAREC et AGNÈS FRESCHEL
Mars 2016

Printemps de la Francophonie
jusqu’au 30 avril
www.culture.marseille.fr/actualites/marseille-celebre-la-francophonie

Photo : Trop noire pour être française -c- Isabelle Boni-Claverie