Le Prince Séquestré et Carnages : les clowns envahissent La Friche

Pour un nezVu par Zibeline

Le Prince Séquestré et Carnages : les clowns envahissent La Friche - Zibeline

Soir après soir, les spectacles de François Cervantes emplissent la Cartonnerie de la Friche. Avant d’accéder à la salle, un petit crochet vers l’armoire ouverte sur la gauche, bien fournie de documentation sur ses précédentes œuvres, achève de nous renseigner sur sa popularité. Pour préparer Le Prince Séquestré, il a travaillé avec Hassan El Geretly et Boutros Raouf Boutros-Galhi, tous deux hommes de théâtre égyptiens. Sur scène, une palissade, un lampadaire, et un plot en béton. Se noue entre les acteurs un dialogue mystérieux centré sur un 3e personnage, et habité par la peur «du dehors», où l’on entend de vagues rumeurs de guerre civile. Avoir une maison, un abri, un ami, telle est la grande affaire de ces inadaptés au grand nez, clowns sans domicile fixe. Entre fantasme et dures réalités, rien n’est tranché à la fin de la représentation. Ce grand dadais à la voix molle qui entretient des relations conflictuelles mais très affectives avec son geôlier figure-t-il un Prince Séquestré en chacun de nous ?

L’appréhension face au monde extérieur est aussi au cœur de Carnages, où un théâtre désaffecté accueille une troupe dépareillée de clowns affreusement grimés. Les deux personnages emblématiques de la compagnie l’Entreprise sont arrivés là au gré de leurs divagations : on prend plaisir à retrouver Arletty (Catherine Germain), sa démarche inimitable de bambin, et sa façon cavalière de dominer le pauvre Zig (Dominique Chevallier). Ils font peu à peu connaissance avec les occupants du lieu, occasion de scènes jouissives, poursuites et couinements compris, flingue au clair et humour décapant. Clou de l’action, un chien passe de l’état de serpillière à celui de bestiole bien vivante, et si la prestation ne connaissait pas quelques passages un peu verbeux, on passerait une heure du tonnerre, entre grincements de dents et franche rigolade.

GAËLLE CLOAREC
Février 2013

Carnages est joué jusqu’au 23 février à La Friche, Marseille, Le Prince Séquestré jusqu’au 10 février.

La Friche
41 rue Jobin
13003 Marseille
04 95 04 95 95
http://www.lafriche.org/