WRZ - Entretien avec Liliane Giraudon et Christian Tarting

Poétique et politique de Jean-Jacques Viton

WRZ - Entretien avec Liliane Giraudon et Christian Tarting - Zibeline

Dans la trajectoire de Jean-Jacques Viton, on aperçoit deux grandes étapes. Il est né en 1933 à Marseille, c’ est une des rares personnes qui puissent raconter avoir vu le Pont Transbordeur. Ses débuts en littérature s’effectuent dans la revue Action Poétique qui fut créée et animée par Gérald Neveu, Jean Malrieu et Henri Deluy. Viton participa rue Grignan à l’aventure collective du Théatre Quotidien de Marseille où l’on pouvait croiser Michel Fontayne, Louis Pons ainsi que Jean Renoir ! A  la fin des années soixante ,avec des écrivains de sa génération, Jean Todrani, Gérard Arseguel et Joseph Guglielmi, il travailla pour une revue d’avant-garde, proche de Tel Quel et Change, la revue Manteia.

Le milieu des années soixante-dix et sa rencontre avec Liliane Giraudon provoquèrent une nouvelle donne. Liliane et Jean-Jacques sont tous deux des écrivains qui ont publié une quinzaine de livres aux édition POL, chez Paul Otchokovsky-Laurens. Simultanément, Giraudon et Viton ont créé des revues de littérature extrêmement inventives, Banana Split et If.

En compagnie de Liliane Giraudon qui évoque aussi la figure d’un autre poète trop mal connu, le vauclusien Jean Tortel,  Christian Tarting commente l’oeuvre de Jean-Jacques Viton qu’il faut situer comme l’un des grand poètes «politiques » du vingtième siècle. Professeur émérite de l’université d’Aix-Marseille, écrivain, critique et traducteur, Christian Tarting est aussi le responsable d’une revue et maison d’édition, Chemin de Ronde qui publie des livres d’Anne Roche et d’Antonio Prete, traduit par Danièle Robert.

Alain Paire
Juin 2019

Photo: Jean-Jacques Viton -c- Marc-Antoine Serra