La saison du Théâtre de Grasse

Plus éclectique qu’électrique…

La saison du Théâtre de Grasse - Zibeline

Une fois n’est pas coutume, les 4e Rencontres de musiques sacrées du monde ouvriront la saison du Théâtre de Grasse en lieu et place de les clôturer. Du 19 au 28 sept, le théâtre, l’espace culturel Altitude 500, la cathédrale, le parvis de l’office du tourisme et le Musée collection Fragonard seront pénétrés des sonorités venues du Maroc, du Liban, d’Ouzbékistan, de Chine, de Mongolie… Fin du tour du monde et retour dans les Alpes-Maritimes avec la compagnie grassoise Système Castafiore qui apporte sa touche de fantaisie les 14 et 16 oct avec deux pièces fondatrices de son répertoire, Aktualismus, oratorio mongol et 4Log Volapük, ballet en relief. Une façon de raconter un peu de ses 25 ans d’existence, dont 15 passés à Grasse. Puis le théâtre accueillera tour à tour The Wackids Worl Tour («un vrai concert de rock pour les enfants de 5 à 105 ans»  les 5 et 6 nov), Éric Métayer et son Train fantôme (parodie des films d’épouvante les 14 et 15 nov), Mains d’œuvre (Macbeth expérience les 18 et 19 nov) et l’humour noir et décalé du collectif berlinois Familie Flöz (Hotel Paradiso les 26 et 27 nov à l’attention du jeune public). Un éclectisme qui se niche jusque dans le choix des nombreuses têtes d’affiche : Asa Nisi Masa, Asa Nisi Masa de Montalvo les 22 et 23 janv ; les 5 et 6 fév, Notre peur de n’être de Fabrice Murgia créé au Festival d’Avignon 2014 ; la pièce autobiographique Grand-père n’aime pas le swing dansée par Julie Dossavi le 10 fév ; Sapho et Denis Lavant dans Les amours vulnérables de Desdémone et Othello les 13 et 14 fév ; Francis Huster dans L’Affrontement les 12 et 13 mars ; le trio Laurent Ruquier-Michèle Bernier-Frédéric Diefenthal pour Je préfère qu’on reste amis  les 15 et 6 avril. Sans oublier Salia Sanou qui fera entendre La clameur des arènes les 10 et 11 avril tandis que Kader Attou déploiera sa folle virtuosité dans The Roots les 12 et 13 mai, et Béatrice Dalle qui fait déjà l’unanimité pour ses débuts au théâtre dans Lucrèce Borgia mis en scène par David Bobée. Le rideau de scène s’entrouvrira également sur le travail des compagnies régionales telles Système Castafiore, 100° C Théâtre les 8 et 9 janv avec Comédie sur un quai de gare, Artefact avec Braises le 7 avril et L’incroyable destin de René Sarvil, artiste de music-hall raconté par Les Carboni les 17 et 18 avril.

Deux temps forts rythmeront la vie du théâtre de Grasse qui fait le pari de programmer deux dates par spectacle, à savoir le festival Manca organisé par le CIRM, Centre national de création musicale de Nice, avec l’Ensemble solistes XXI dirigé par Philippe Lerous (21 nov), et le marathon de lectures «Ouvert la nuit» avec Marie-Christine Barrault, Dominique Pinon et Philippe Torreton pour clôturer en beauté le projet «Terre, Eau, Territoire» initié par le Dynamo Théâtre (29 nov).

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Septembre 2014

Photo : Hotel-Paradiso-Familie-Flöz-c-Marianne-Menke

Théâtre de Grasse
2 avenue  Maximin Isnard
06130 Grasse
04 93 40 53 00
http://www.theatredegrasse.com/