Le Festival Nouveaux Horizons revient pour une deuxième édition

Place à la jeunesse !Vu par Zibeline

• 4 novembre 2021⇒8 novembre 2021 •
Le Festival Nouveaux Horizons revient pour une deuxième édition - Zibeline

Encore dans les mémoires, la première édition de Nouveaux Horizons pensée par Renaud Capuçon et Dominique Bluzet a rencontré un véritable succès public et critique. Et ce sans doute car ce festival de musique contemporaine, voué à célébrer les jeunes compositeurs et compositrices, a misé sur une double accessibilité. Accessibilité tarifaire, soit une totale gratuité des événements, qui a encouragé bon nombre de spectateurs non avertis à se rendre aux concerts. Et accessibilité des programmes, qui ont su panacher de grands classiques de musique de chambre et des créations attendues. Et proposer aux férus de musique classique de découvrir de belles pièces de musique contemporaine (lesquelles sont encore disponibles jusqu’à avril 2022 sur Arte Concert). Élise Bertrand, jeune compositrice sollicitée en 2020, se souvient encore du « merveilleux accueil d’un public très chaleureux, qui a répondu massivement à cet appel musical en une période pourtant compliquée ». Soit la mise en place du couvre-feu deux jours à peine avant les hostilités. La benjamine de l’édition -née en 2000 !- avait écrit trois mélodies pour la mezzo-soprano Adèle Charvet : « Nous pouvions écrire pour la formation que nous souhaitions. J’avais entendu Adèle en enregistrement et j’avais été séduite non seulement par son timbre, mais aussi par sa façon de concevoir la musique ». Le goût de la rencontre demeure en effet le point fort de cette programmation. Paul Zientara, altiste particulièrement présent sur la programmation de cette édition, s’en réjouit. « Gérard Caussé et moi avons ainsi pu discuter de vive voix avec Diana Soh autour des possibles de l’alto. L’œuvre n’est à ce jour pas encore complètement achevée, mais il est évident que les sonorités que cette compositrice va explorer n’ont jamais été entendues auparavant. Mais je n’en dis pas plus, je ne voudrais pas gâcher la surprise ! » Cette œuvre novatrice accompagnera le 7 novembre une création pour plus gros effectif (et voix) de Diana Syrse, ainsi que la Fantaisie pour deux pianos de Schubert et le Quintette à cordes n°3 de Dvořák. D’autres compositeurs exploreront des formations inhabituelles : Grégoire Rolland a ainsi écrit un duo pour violon et orgue et Lanqing Ding une création pour cor et piano (6 novembre à 15h), lesquelles seront encadrées par le Quatuor pour piano n°2 de Mozart et le Trio pour piano, violon et cor de Brahms. Othman Louati densifiera les sonorités du quatuor en réunissant deux violons, deux altos et deux violoncelles, quand Thomas Lacôte explorera le territoire du quatre mains (4 novembre) : le tout assorti du magnifique Quatuor pour piano et cordes de Mahler, et du non moins sublime Quintette pour clarinette et cordes de Brahms. Le violon seul sera au cœur de la création de Bastien David (5 novembre) pensée pour Renaud Capuçon lui-même. Laquelle rencontrera la composition pour violoncelle, clarinette et piano de David Hudry, mais aussi des pages de Respighi, Chausson et Elgar. Violon, violoncelle et piano dialogueront le 6 novembre à 20h sur l’œuvre inédite de Claire-Mélanie Sinnhuber, avant de se voir rejoints sur le Quintette pour piano et cordes n°1 de Fauré par leurs camarades, ainsi que sur une création de Samir Amarouch qui convoquera de nouveau la voix de Jeanne Gérard. De quoi chanter sur tous les tons !

SUZANNE CANESSA
Septembre 2021

Nouveaux horizons
Du 4 au 7 novembre
Grand Théâtre de Provence, Aix-en-Provence
08 2013 2013 lestheatres.net

Photo : Élise Bertrand © Marco Borggreve

Grand Théâtre de Provence
380 Avenue Max Juvénal
13100 Aix-en-Provence
08 2013 2013
http://www.lestheatres.net