La sélection TV de Zibeline Hebdo n°1

Petit écran

• 16 septembre 2018⇒23 septembre 2018 •
La sélection TV de Zibeline Hebdo n°1 - Zibeline

Car la télévision sait aussi se faire le reflet de la société, Zibeline vous accompagne désormais dans le repérage des émissions à ne pas manquer. Chaque semaine, vous retrouverez ici un panorama de programmes diffusés à l’antenne, étoffé de nos conseils et repérages, coups de cœur ou coups de griffe. Nous pointerons l’info de qualité, le film immanquable, le documentaire documenté, la série remarquable, le jeu pas bête. N’en zappez plus !

Illettré, téléfilm de Jean-Pierre Améris, mardi à 21h, France 3
Tourné dans l’ancienne usine Fralib de Gémenos et dans un centre de formation marseillais pendant l’été 2017, Illettré narre la reconquête d’une estime de soi. Léo (Kévin Azaïs), jeune ouvrier cachant son illettrisme à son entourage, est victime d’un accident dans son usine. Sa rencontre avec Nora, infirmière passionnée de lecture, l’aidera à surmonter ses difficultés. À travers le choix de ses sujets sociétaux -violences conjugales (L’amour à vif), engagement envers les migrants de Calais (Maman est folle), soins palliatifs (C’est la vie), ou dans un registre plus léger, timidité maladive (Les émotifs anonymes)-, le réalisateur traite de situations conduisant à l’isolement, et du nécessaire dépassement des individus pour se libérer des carcans. Avec Illettré, il choisit d’adapter le roman éponyme de Cécile Ladjali pour traiter d’un handicap social touchant 3 millions de personnes en France, soit 7% de la population adulte. En ponctuation de la 5e édition des Journées nationales contre l’illettrisme, (8 au 15 septembre) la soirée se poursuit par la rediffusion du documentaire 21 jours au cœur de l’illettrisme, où la journaliste Alexandra Alévêque partage l’expérience des bénévoles de l’association Mots et Merveilles à Aulnoiyes-Aymeries, dans le nord de la France (dans la série 21 jours…, co réalisée par Philippe Lagnier pour Infrarouge)

Coincoin et les Z’inhumains, épisodes 1 et 2, jeudi 20/9 à 20h55, Arte
Quatre ans après la mini-série P’tit Quinquin, Bruno Dumont livre la suite de son polar fantastique tourné dans le Boulonnais. Les enfants de la saison 1 – Alane Delhaye, Lucy Caron, éminemment charismatiques – ont grandi, mais leur environnement se pare toujours d’événements loufoques. Après une vague de meurtres inexpliqués, c’est cette fois à une invasion extraterrestre que se confrontent les lieutenants Van der Weyden (Bernard Pruvost) et Carpentier (Philippe Jore) : envahis d’informes magmas tombés du ciel, les habitants de la ville se dédoublent littéralement. « Une façon grotesque de connecter le haut avec le bas, l’invisible avec le visible. Le fantastique est un moyen de grossir le trait pour interroger le regard qu’on porte sur l’altérité, comme le comique », selon le réalisateur. Extravagante, l’intrigue se déploie dans les mélancoliques paysages de la Côte d’Opale, qui croisent cette fois la tradition carnavalesque du nord, « une autre facette du comique grotesque, qu’on retrouve dans la peinture flamande, dans les tableaux de Brueghel, de Bosch ». Suite et fin jeudi 27 septembre.

Les intellectuels du 21e siècle, Penser la mondialisation, vendredi à 02h05, France 5
Après Penser la liberté et Penser les inégalités, Sylvain Bourmeau s’attelle à la question de la mondialisation dans ce nouvel opus de la série Les Intellectuels du 21e siècle. Face caméra, huit penseurs contemporains s’emparent de la question : l’anthropologue Maurice Godelier, les sociologues Bruno Latour et Gisèle Sapiro, le géographe Michel Lussault, l’économiste Saskia Sassen et les écrivains Léonora Miano, Olivier Rolin et Jean-Philippe Toussaint. Une réalisation sobre, face caméra, permet de délier durant 52 minutes une pensée argumentée, dont les points de vue se répondent et se complètent pour faire le tour d’un sujet : un plaisir trop rare à la télévision. Faites chauffer les box pour ne pas louper cette rediffusion ! À voir en replay sur le site Francetv : l’ensemble des précédents entretiens (Virginie Despentes, Georges Didi-Huberman,…)

Les films à ne pas louper cette semaine

The Grand Budapest Hotel, de Wes Anderson, dimanche 16/9 à 21h, sur TF1 Série Films
Une histoire simple, de Claude Sautet, lundi 17/9 à 20h50, sur Arte
120 battements par minute, de Robin Campillo, mardi 18/9 à 21h, sur Canal+
The lunchbox, de Ritesh Batra, mardi 18/9 à 20h55, sur France Ô
Le prix du succès, de Teddy Lussi-Modeste, mercredi 19/9 à 21h, sur Canal+

JULIE BORDENAVE
Septembre 2018

Photographie : television-2841753_1920