La sélection TV de Zibeline Hebdo n°7

Petit écran

La sélection TV de Zibeline Hebdo n°7 - Zibeline

Les films à ne pas louper cette semaine :
La fleur du mal, de Claude Chabrol, lundi à 21h, TV5Monde
Le syndrome chinois, de James Bridges, lundi à 20h55, Arte
Au-revoir là-haut, d’Albert Dupontel, mardi à 21h, Canal+
Holy Lola, de Bertrand Tavernier, mardi à 20h55, France Ô
Capitaine Conan, de Bertrand Tavernier, mercredi à 20h55, Arte
Frankenstein Junior, de Mel Brooks, mercredi à 00h00, Arte
La guerre des boutons, jeudi à 20h55, France 3


Toits de Paris, des jardins extraordinaires, dimanche à 16h35, France 5
Vus du ciel, les toits de Paris semblent n’offrir qu’une vaste étendue d’ardoise grise à perte de vue. Or, les potagers suspendus y prospèrent ces dernières années… Les réalisateurs Morad Aït-Habbouche et Elena Le Runigo enquêtent sur les vertus de cette nouvelle agriculture urbaine. Car contre toute attente, ces produits présenteraient des taux de pollution en moyenne cinq fois inférieurs aux normes européennes, selon les études de chercheurs d’AgroParisTech.

Logement, à qui profite la crise ?, dimanche à 21h, LCP
12 millions de Français vivraient sous un toit inadapté à leurs besoins, tandis que 4 millions de précaires sont privés de domicile personnel. Le gouvernement Hollande a tenté d’en finir avec la flambée des loyers, qui ont connu une hausse de 60% en 16 ans dans les grandes villes françaises. Mais les mesures vertueuses, telles la loi ALUR, restent souvent lettre morte. Ce documentaire de Jean-Christophe Portes revient sur les nombreuses dérives, qui mériteraient des sanctions et une meilleure surveillance selon l’aveu-même de Cécile Duflot. De visites en caméra cachée à la quête du Graal – un simple T2 dans Paris – en parcours guidé au sein de la Courondelle, une bulle immobilière où s’agglutinent les immeubles défiscalisés à Béziers, on mesure l’étendue du chemin à parcourir.

Défense légitime ?, dimanche à 00h30, France 5
En France, les juges appliquent la légitime défense du bout des lèvres, c’est la conclusion de ce documentaire. Ils lui préfèrent des peines, même symboliques, car la mort d’un homme appelle sanction. Par trois cas emblématiques, très différents, le réalisateur Olivier Pighetti donne la parole à des accusés, comme aux familles des victimes, avant et après la sentence rendue. On y rappelle des notions de droit – pour être appliquée, la légitime défense réclame l’immédiateté de la riposte, et sa proportionnalité – mais aussi des considérations morales : opinion publique n’est pas justice, et légitime défense n’est pas pour autant légitimation éthique de l’acte.

Nomade des mers, les escales de l’innovation, lundi à 17h35, Arte
L’enthousiasme de Corentin de Chatelperron emporte l’adhésion. Jeune diplômé d’ingénierie, il découvre au Bangladesh les propriétés de la fibre de jute, qui lui sert à construire son navire le Gold of Bengale. Une première expédition de 6 mois lui permet de pointer les dysfonctionnements de sa quête d’autonomie à bord. Son nouveau tour du monde prend la forme d’un Low tech lab, destiné à recenser des initiatives, les documenter et les partager en open source sur internet : construction d’éoliennes avec des moteurs électriques récupérés sur de vieilles photocopieuses en Afrique de l’Ouest ; fabrication de carburant avec du plastique recyclé au Sri Lanka ; culture de spiruline à Madagascar pour lutter contre la malnutrition… Ces principes du « faire mieux avec moins » dans les grands défis que sont l’accès à l’eau, à la nourriture et à l’énergie sont mis en action à bord pendant sa traversée. Ce premier volet relate les préparatifs et le départ de Concarneau, puis 15 épisodes quotidiens de 26 minutes suivront jusqu’au 16 novembre.

Kidding, tous les mardis à 22h40, Canal+ Séries
Jim Carrey retrouve le réalisateur Michel Gondry, qui l’avait déjà dirigé dans Eternal Sunshine of the Spotless Mind en 2004. Diffusée depuis le 11 septembre sur Canal+ Séries, la série Kidding le voit cette fois endosser le costume du comique Jeff Pickles, star d’une émission pour enfants. Derrière les décors colorés de ses plateaux télé, l’animateur doit faire face à une dure réalité : la mort de son fils, et les déchirements qui s’en suivent au sein de sa famille. Sur un scénario imaginé par Dave Holstein (Weeds), Jim Carrey excelle dans l’exploration de cette mélancolie du clown au bord de l’implosion qu’il connaît si bien, déjà à l’œuvre dans le film Man on The Moon de Milos Forman, biopic de l’humoriste Andy Kaufman.

Le funeste destin du docteur Frankenstein, mercredi à 23h05, Arte
Make Horror Great Again ! ou le renouveau du cinéma d’horreur US, mercredi à 23h15, Canal+
Halloween oblige, place à l’horreur sur les chaînes. Pour le bicentenaire du roman de Mary Shelley, Jean Froment et Jérôme Perrault reviennent sur ce classique de la littérature fantastique qu’est Frankenstein, en plongeant dans les racines du mythe. Dès le 24 octobre, il sera possible de tester en ligne sur arte.tv.fr le prototype d’un jeu vidéo attendu pour 2019. Le joueur y campera Mary Shelley, au milieu d’un groupe de jeunes romantiques sur les bords du lac Léman.

Sur Canal +, Thibaut Bertrand et Benjamin Clavel analysent un phénomène étonnant : le cinéma d’horreur prospère dans l’Amérique de Trump. Faut-il y voir un lien de cause à effet ?

Mon papi s’est caché, jeudi à 10h40, France 3  
À l’occasion de la Toussaint, France 3 aborde la délicate thématique du deuil par le biais de ce film d’animation de 7 minutes, produit par le studio drômois Folimage, auquel on doit notamment La prophétie des grenouilles ou Le moine et le poisson. Un grand-père explique à son petit-fils qu’il devra prendre soin de son jardin après sa disparition. Inspirée par la peinture impressionniste, la réalisatrice Anne Huynh utilise la technique de pastels gras sur plaques de cire, soulignant l’aspect poétique de la métamorphose de toute chose. Le film sera diffusé au cinéma le 31 octobre, dans le cadre d’une sélection de courts-métrages intitulée Ta mort en short(s).

Au nom du père, du fils et des esprits, jeudi à 20h55, France Ô
Le 4 mai 1989, Emmanuel Tjibaou apprend la mort de son père à la télé. Il n’a alors que 13 ans, et attendra quasiment trois décennies pour partir sur les traces de cet homme célèbre qu’il a pourtant si peu connu, afin de répondre notamment aux questions de son propre fils. Ensemble, ils ouvrent la mallette que le leader indépendantiste possédait le jour de sa mort. Puis partent en quête de souvenirs, auprès des proches comme des adversaires. Les réalisateurs Dorothée Tromparent et Emmanuel Desbouiges voulaient éviter de statufier Jean-Marie Tjibaou, pour rendre hommage à l’homme derrière le leader indépendantiste. Les images d’archives concernent la petite histoire – dernières vacances familiales au Vanuatu, sans policier ni garde du corps – comme la grande : rappel de la révolte kanake de 1917, évocation du Code de l’indigent encore en vigueur dans les années 30, cantonnant les Kanaks à des sujets de la France… Le 4 novembre prochain, France Ô consacrera une journée spéciale au référendum d’auto-détermination de la Nouvelle-Calédonie.

Et aussi…

Picasso, Braque et Cie, dimanche à 17h35, Arte
Vente directe : du champ à l’assiette, dimanche à 21h40, France 5
14-18 refuser la guerre, dimanche à 22h35, France 5
La parole est au garde des sceaux, France 5 ; partie 1, dimanche à 02h25 ; partie 2, lundi à 2h50

Affaire Benalla, la commission impossible, lundi à 20h, LCP
In Situ, petit café et grands profits, mardi après Soir 3, France 3
La Ve République vue d’ailleurs, mercredi à 20h30, LCP
Apple, Google, Facebook… Les nouveaux maîtres du monde, jeudi à 21h, France 2
Crête, enquête sur les derniers Minoens, jeudi à 20h50, France 5
Lucky Luke, la fabrique du western européen, vendredi à 22h25, Arte

JULIE BORDENAVE
Octobre 2018