Les conseils TV de Zibeline Hebdo n°30-31-32

Petit écran 30-31-32

• 15 avril 2019⇒3 mai 2019 •
Les conseils TV de Zibeline Hebdo n°30-31-32 - Zibeline

Les films à ne pas louper cette semaine

Le premier jour du reste de ta vie de Rémi Bezançon dimanche 14 à 20h55 Arte
Les valseuses de Bertrand Blier dimanche 14 à 22h30 France 2
Drôle de frimousse de Stanley Donen lundi 15 à 22h45 Arte
L’assassin habite au 21 de Henri-Georges Clouzot lundi 15 à 00h05 France 5
Phantom Boy de Alain Gagnol mardi 16 à 23h25 France 3
Peau d’âne de Jacques Demy mercredi 17 à 20h55 Arte
Boyzn N the Hood de John Singleton jeudi 18 avril à 23h15 Arte
Le livre d’image de Jean-Luc Godard mercredi 24 à 22h25 Arte

Les enfants perdus d’Angleterre mardi 16 à 20h50 France 5

Après Les enfants volés d’Angleterre (rediffusé sur France 5 le dimanche 14 avril à 23h30), ce documentaire de Stéphanie Thomas et Pierre Chassagneux constitue le deuxième volet d’un diptyque consacré aux services sociaux britanniques, notamment à la protection de l’enfance. Depuis 1989, le Children Act fait du soupçon de maltraitance une raison suffisante pour retirer un enfant à ses parents. Confiée au système privé, l’application de cette loi se dédouane de la notion d’accompagnement d’un service public, et les familles désargentées et mères célibataires sont souvent injustement considérées comme parents défaillants. Le documentaire retrace le parcours de milliers d’enfants retirés définitivement de la garde de leurs parents, pour être adoptés ou placés en foyer ou en famille d’accueil. Suivi d’un débat en plateau avec : Alice, témoin du premier volet, qui a récupéré la garde du fils de sa cousine âgé de 5 ans placé en famille d’accueil ; Vicky, ayant perdu la garde de sa fille ; Florence Bellone, première journaliste à avoir révélé les dysfonctionnements des services sociaux britanniques ; Jean-Luc Rongé, juriste et éditeur du Journal du Droit des Jeunes ; Hynd Ayoubi Idrissi, experte et membre du Comité des Droits de l’Enfant de l’ONU.

Guerre des races aux USA ? mardi 16 à 21h45 Arte

À Charlottesville en août 2017, en marge d’une manifestation de l’ultra-droite, un suprématiste blanc tue une militante antiraciste, et en blesse 19 autres. Comment en est-on arrivé là ? Dans le contexte d’une Amérique décomplexée sous le règne de Trump, les tensions s’avivent entre partisans des deux camps. Le documentariste Adam Bhala Lough prend le temps de mener de longs entretiens avec des membres des deux partis. À 22h40, la soirée thématique se poursuit avec la diffusion du documentaire Infiltré dans l’ultra droite, dans lequel Bosse Lindquist documente l’infiltration de groupuscules d’extrême-droite en caméra cachée, de Londres à Washington.

La maison des hommes violents mardi 16 à 23h15 France 2

À Arras, dans le Pas-de-Calais, existe une structure unique en France dans l’accompagnement des auteurs de violences conjugales. Créé en 2008 à l’initiative de magistrats, le Home des Rosati est un foyer d’hébergement pour les hommes violents, mais aussi un lieu de réflexion visant à les faire sortir de la spirale de la brutalité. En attendant l’issue du procès, cette étape se présente comme une alternative à la prison, assortie d’une obligation de soins psychologiques, considérés comme la meilleure des préventions contre la récidive, assurés au quotidien par une équipe éducative. Suivant le quotidien de 6 pensionnaires et du personnel soignant, la réalisatrice Marie-Christine Gambart livre un documentaire tout en pudeur, sur la logique de victimisation de certains coupables, liée à une immaturité émotionnelle résultant souvent d’un lourd passif familial. À ce jour, sur les 345 hommes passés par le Home des Rosati, seuls 13 ont récidivé. Pour autant, l’expérience n’est pas réitérée ailleurs sur le territoire, et les financements en baisse menacent la survie de l’établissement. Suivi d’un débat présenté par Marie Drucker, en présence de Benoît Durieux, directeur du pôle hébergement, insertion, responsabilisation de l’Association SOLFA et Luc Frémiot, magistrat honoraire, ancien procureur de la République de Douai.

Delphine et Carole, insoumuses mercredi 17 à 22h25 Arte

La réalisatrice Callisto McNulty se plonge dans la fervente amitié que sa grand-mère, la vidéaste Carole Roussopoulos, avait nouée avec l’actrice Delphine Seyrig. La première initie la deuxième à un usage subversif de la caméra vidéo, émancipée du regard des hommes. Dans ce vibrant hommage au « féminisme enchanté » des seventies, post Nouvelle Vague, les images d’archives retracent la révolte des prostituées de Saint-Nizier, les coulisses de réunions du MLF, les indignations d’époque, un entretien avec Jane Fonda… Muses et insoumises, les deux amies témoignent de l’époque d’un féminisme joyeux, qui maniait allègrement le second degré et les coups d’éclat.

Equus samedi 20 à 20h50 Arte

De la Mongolie au Canada en passant par le Danemark, le réalisateur Dennis Wells et l’anthropologue Niobe Thompson retracent la longue relation qui lie l’homme au cheval, depuis la Préhistoire. Pendant deux ans, ils ont parcouru le monde, à la rencontre de peuplades qui côtoient quotidiennement l’équidé, des Bédouins de la péninsule arabique aux Pieds-Noirs Amérindiens. Avec le biologiste allemand Martin Fischer, on découvre en 3D l’ancêtre probable du cheval. Auprès de généticiens, on revient sur l’importance de l’animal dans les grandes vagues de migrations européennes et asiatiques.

Le monde en face, secrets de famille, l’héritage invisible mardi 23 avril à 20h50 France 5

« Le secret de famille ressort toujours, parfois sous forme de mal-être sur les descendants, quelques générations après » : pour étayer ce postulat de départ, les réalisatrices Aude Rouaux et Marie Garreau de Labarre suivent plusieurs individus, et lèvent le pan sur un tabou fondateur. Adopté à deux ans, Jean-Pierre a attendu l’âge de la retraite pour partir sur ses origines biologiques, taraudé par « le désir d’en savoir plus, la peur d’en savoir trop ». Il se découvre né dans une pouponnière nazie. Dans la famille d’Anne-Marie, les femmes se suicident ou sont atteintes de maladie mentale depuis trois générations. En quête du chaînon manquant, elle découvre que ses arrière-grands-parents sont morts en camp de concentration. On suit aussi le parcours d’Arthur, seul dépositaire du secret ayant conduit son père au suicide, ou encore Bénédicte et Raphaël, sur les traces de leur grande sœur, née d’une relation interdite au sein de l’Eglise. Un guide de haute-montagne, qui transmet l’alpinisme comme une thérapie, nous révèle les dernières avancées de la psycho généalogie : l’information du trauma laisserait des cicatrices sur les gènes des descendants. Mais il ne semble jamais trop tard pour enrayer le processus destructeur.

L’esprit du Bauhaus mercredi 1er à 22h40 Arte

De la Cité Radieuse corbuséenne marseillaise, prototype de l’habitat du futur, au Barrio Picacho de Medellin en Colombie, entièrement conçu et agrandi par ses habitants, ce documentaire revient sur les utopies architecturales du XXe siècle, nées de l’école allemande du Bauhaus, fondée en 1919 dans la ville conservatrice de Weimar par Walter Gropius. Dès ses débuts, le mouvement embarque dans son sillage les peintres Paul Klee ou Kandinsky. Il s’agit alors de redécouvrir l’essence des choses – matières naturelles, savoir-faire techniques– et la dynamique qui les anime, dans la quête d’une unité atemporelle du Beau. En deux volets, Thomas Tielsch et Niels Bolbrinker retracent cette aventure qui ne dura que 15 ans, stoppée par l’avènement du nazisme. À l’occasion des 100 ans du Bauhaus, Arte consacre de nombreux documents au sujet, à retrouver en ligne sur le site arte.tv/bauhaus. À voir notamment : une intervention de Claudia Emmert, directrice du Musée Zeppelin, critiquant le versant machiste du Bauhaus.

Et aussi…

Santé : les femmes moins bien soignées ?
dimanche 14 à 20h30 LCP
Opération Peter Pan, l’exode des enfants cubains dimanche 14 à 22h35 France 5
Etats-Unis, génération massacre mardi 16 avril à 20h50 Arte
Rwanda, un génocide en héritage mardi 16 à 00h30 LCP
Envoyé spécial, le mystère des bébés sans bras jeudi 18 à 21h France 2
Césaire contre Aragon jeudi 18 à 21h55 France Ô
Europe, dans les coulisses d’une décennie en crise, l’urgence des migrants jeudi 18 à 23h20 France 3
Name and shame lundi 22 à 10h et 20h LCP
Colette, l’insoumise lundi 22 à 22h20 Arte

JULIE BORDENAVE
Avril 2019