Le « pré-festival d’Aix », Aix en Juin, du 11 au 30

Pépites de Juin

• 11 juin 2019⇒30 juin 2019 •
Le « pré-festival d’Aix », Aix en Juin, du 11 au 30 - Zibeline

Avant-goût de la programmation du mois de juillet, le « pré-festival d’Aix » Aix en Juin abonde en propositions de haute volée et, vertu non négligeable, gratuites avec le Pass ou n’excédant pas 5€.

Ouvrant le bal avec un Panorama prometteur à l’Hôtel Maynier d’Oppède, les artistes de juillet offriront un florilège des partitions à venir. Il nous sera donné d’assister à six masterclass, qui permettront de partager les techniques de travail et les démarches particulières des artistes. On suivra ainsi tour à tour les violonistes András Keller et David Alberman lors de leurs sessions de travail avec les quatuors de la résidence de musique de chambre, et la soprano canadienne Édith Wiens. Puis Anthony Heidweiller dévoilera les grandes lignes du projet qu’il mène avec les jeunes artistes de la résidence Opéra de-ci de-là : quatre opéras « minute », participatifs et innovants. Enfin, dans le cadre de l’Atelier Opéra en Création, on aura le privilège de rencontrer le compositeur Pascal Dusapin.

Autre manière d’approcher l’intimité des œuvres et des musiciens, les répétitions publiques affûteront nos oreilles. On écoutera les derniers ajustements du Requiem de Mozart, donné en ouverture du Festival d’Aix, dirigé par Raphaël Pichon dans une mise en scène de Romeo Castellucci ; ceux de Jakob Lenz de Wolfgang Rhim, opéra de chambre habité d’un ample souffle romantique mené par Ingo Metzmacher (mise en scène d’Andrea Breth). De larges extraits de la création mondiale de juillet, Les mille endormis d’Adam Maor, seront aussi à découvrir, sous la houlette d’Elena Schwarz sur un livret de Yonatan Levy (aussi à la mise en scène). On entrera de la même manière dans les coulisses de la Tosca de Puccini par Daniele Rustioni dans la mise en scène attendue de Christophe Honoré, et enfin dans l’une des ultimes répétitions de Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny de Kurt Weill, avec Esa-Pekka Salonen à la baguette et Ivo van Hove à la mise en scène. Les concerts de l’Académie nous feront entendre les futurs grands noms de demain. Seront aussi à l’affiche les lauréats HSBC 2018 : Marie-Laure Garnier (soprano) et Célia Oneto Bensaid (piano) sur des mélodies de cabaret de l’entre-deux-guerres, et le Quatuor Esmé, venu de Corée du Sud qui, outre La jeune fille et la mort de Schubert, interprètera les œuvres de deux compositrices coréennes, Unsuk Chin et Soo Yeon Lyuh. Festival dans le festival, Les Voix de Silvacane proposeront trois concerts et trois formations : English Voices, Souvnans, et les jeunes artistes de la résidence de chant de l’Académie. Un cycle ciné consacrera cinq films à Tosca. Les chœurs amateurs Ibn Zaydoun et Antequiem s’attacheront à la Conférence des oiseaux de Fady Jomar sur une musique de Moneim Adwan. Le cours Mirabeau sera, comme il est de tradition, l’écrin du spectacle final Parade[s] qui s’emportera dans les grands airs du répertoire de Puccini avec l’Orchestre régional Avignon-Provence et les chanteurs de la production de Tosca sous la direction de Daniele Rustioni.

MARYVONNE COLOMBANI
Juin 2019

Aix en Juin
11 au 30 juin
Divers lieux, Aix-en-Provence
08 20 92 29 23
festival-aix.com

Photo : Quatuor Esmé, juillet 2018 c Vincent Beaume