La rentrée des musées de Marseille, avec un Pass particulièrement attractif

Pass par tous les musées !

La rentrée des musées de Marseille, avec un Pass particulièrement attractif - Zibeline

Les musées de Marseille ont opéré en 2013 une métamorphose nécessaire et spectaculaire : si le MAC, le Museum d’histoire naturelle et la Vieille Charité nécessitent encore rénovation, réaménagement sinon déplacement, les autres musées sont en ordre de marche et proposent depuis la fin de l’année capitale des expositions remarquables, et pas toujours assez remarquées du public. Ainsi le Musée des Beaux-Arts au Palais Longchamp poursuit la présentation des Chefs-d’œuvres de ses collections provençale et française (du XVIIe au XIXe siècle), le MAC expose quelques pièces maîtresses de ses fonds contemporains jusqu’au 28 sept, le Musée Borély s’attarde sur la Mode au courses jusqu’au 12 oct (lire ici), Chiharu Shiota envahit la Vieille Charité de ses voiles jusqu’au 12 oct (voir www.journalzibeline.fr/programme/le-printemps-des-musees-de-marseille)… Et il ne vous reste que quelques jours pour tomber sous le charme, au musée Cantini, des femmes pâles au regard troublant de Paul Delvaux (jusqu’au 22 sept).

Mais les nouveautés de la rentrée se concentrent dans deux lieux : le Musée d’Histoire, à partir du 10 sept, propose une exposition sur la Libération de Marseille à partir de documents d’archives et de témoignages (jusqu’au 15 oct) puis se consacrera en novembre aux Soldats oubliés de 14-18, ceux du Front d’Orient. Ateliers, conférences, spectacles, colloques sont prévus jusqu’en mai 2015, rééquilibrant vers l’histoire contemporaine un musée qui, en raisons de ses fonds archéologiques, préfère dans son exposition permanente l’antique et le paléochrétien.

À la Vieille Charité, le Musée d’Arts Africains, Océaniens et Amérindiens expose à partir du 12 sept les Visions Huichol, des objets peints, tissés, sculptés, gravés, qui témoignent en couleurs et formes éclatantes d’une joie visionnaire : ces artistes indiens du sud-ouest du Mexique métissent tradition et création pour traduire leurs expériences hallucinées de contact avec le monde sacré, peyotl et dérèglement des sens aidant…

Dans tous les musées de Marseille, des ateliers se proposent d’initier par le geste les enfants aux arts, à l’histoire, aux sciences : au Museum l’exposition Des Océans et des Hommes se poursuit jusqu’en mars, avec son cortège d’animations, tandis que le Préau des Accoules propose de fabriquer des porte-bonheur… On se demande comment, avec une telle diversité de thèmes et de lieux, les enfants de Marseille peuvent demeurer sans activités durant le temps désormais dégagé par la réforme des rythmes scolaires !

Cela est d’autant plus dommage que les musées de Marseille proposent désormais un Pass particulièrement attractif, qui ouvre les portes de toutes les collections permanentes et temporaires des musées de Marseille … ainsi que du MuCEM ! Avec un tel potentiel, il y a de quoi «meubler» les après-midis de nos bambins, non ?

AGNÈS FRESCHEL
Septembre 2014

www.marseille.fr/siteculture/les-lieux-culturels
www.marseille.fr

Photo : L’hippodrome Borély en 1860 – Exposition La mode aux courses, un siècle d’élégance 1850-1950 -c- Gaëlle Cloarec