Les Quatre Théâtres, passion culture

Pas de « garage à spectacles » !

• 1 novembre 2017, 6 novembre 2017⇒11 novembre 2017 •
Les Quatre Théâtres, passion culture - Zibeline

Un slogan, « petit prix grands spectacles », une mission mise en exergue par la forme lapidaire de Dominique Bluzet, directeur des Théâtres, « Divertir, s’engager, éduquer et créer » : les quatre Théâtres, Bernardines, GTP, Gymnase, Jeu de Paume, se refusent à être considérés comme un « garage à spectacles », mais s’investissent dans l’éducation, la vie de la cité, la création

Les ambitions ne manquent pas d’être vastes, justifiées par l’importance des structures, ainsi que leur répartition : le Grand Théâtre de Provence (1380 places) et le Jeu de Paume (480 pl.) à Aix-en-Provence, les Bernardines (100 pl.) et le Gymnase (650 pl.) à Marseille. Une indéniable présence, forte, qui cherche à construire, à participer au modelage des villes, à l’éducation, par un partage avec le plus grand nombre.

Culture et éducation au cœur de la cité

Une attention particulière est portée au quartier du 1er arr. de Marseille où se situent les théâtres du Gymnase et des Bernardines. Il s’agit de rendre l’espace public attractif, ainsi les rideaux métalliques peints, le kiosque à journaux face aux Bernardines transformé en théâtre et lieu d’exposition pour les artistes du quartier. Un projet plus vaste englobe l’ancienne librairie Tacussel, et espère récupérer l’un des petits hôtels du quartier en vue de résidences d’artistes. Le tout cherche à rendre sa cohérence à ce quartier avec son lycée, la faculté, le conservatoire, un cinéma, des galeries et les théâtres, à redonner au 1er le sentiment d’être un lieu de pensée et de recherche, un « Quartier des Arts »…

Les théâtres s’investissent aussi dans la vie scolaire. Ainsi, le Lycée Thiers de Marseille vient de reconduire pour trois ans son partenariat. Cette année, Antoine Oppenheim interviendra une fois par semaine dans l’établissement. Huit spectacles sont proposés aux scolaires, assortis d’un accompagnement, dossiers pédagogiques, interventions dans les classes, visites des coulisses, rencontres avec les équipes et les artistes…

Pour partager

Une politique tarifaire attractive s’instaure, avec le tarif enfant jusqu’à 18 ans, puis en relais, une carte 18-30 ans qui porte le prix des places à 10€. Le spectacle vivant au prix d’une place de cinéma… La volonté de rendre les salles accessibles à tous les publics a permis la mise en place de nombreux dispositifs : « Action Senior » qui met en relation un spectateur solidaire et la personne de plus de 70 ans qu’elle s’engage à accompagner ; accueil des personnes à mobilité réduite ; casques et boucles d’amplification sonore au Gymnase et au Jeu de Paume ; spectacles proposés en audio description ; dispositif Heko qui permet aux patients des hôpitaux (La Maison de Gardanne et l’institut Paoli Calmette) d’entendre et voir la retransmission en direct de certaines représentations… La médiation d’Assami s’avère essentielle : la proposition de théâtre ou musique aux personnes qui ne peuvent se déplacer (prison, hôpitaux, maisons de retraite…) tient à la bonne volonté de tous les acteurs et aux financements par Assami.

Des partenariats

Pas de création cette année, la saison 2016-2017 fut très fertile ! Mais pas moins de huit coproductions avec des artistes qui tissent des liens avec les Théâtres, dont Guillaume Séverac (Un obus dans le cœur), Argyro Chioti (La Divine Comédie), Antoine Oppenheim et Sophie Cattani (Antoine et Sophie font leur cinéma), Léa Chanceaulme (George Dandin créé avec Jean-Pierre Vincent, puis avec Kevin Keiss On est toutes parties), Claire Devers (Bluebird), Julia Vidit (Le Menteur)… Le compagnonnage avec des grands noms se poursuit : Jean-Pierre Vincent, Éric Lacascade, Katie Mitchell… Trois jours seront consacrés au partenariat avec Marseille 2018 et le thème « Quel Amour ! » : du 16 au 18 février, les théâtres seront ouverts, offrant leurs scènes au public qui le souhaite (les candidatures sont closes depuis le 16 septembre) pour des performances d’une vingtaine de minutes, pérennes jusqu’à juin 2018, les installations d’un « Love Meter », et de cabines téléphoniques délivrant des messages coquins ; Opéraporno, El Baile, Carmen(s), We love Arabs, Du chœur à l’ouvrage, ont reçu le label MP 2018.

Une programmation multiple

Très large et pluridisciplinaire, la programmation permet à chacun de trouver son bonheur, et autorise le « risque » de la découverte. Les quatre plateaux offrent un éventail important de possibilités de jeu et de scénographie. Les représentations se bousculent entre théâtre, musique classique, contemporaine, jazz, danse, humour… par une pléiade d’artistes, souvent des stars, Fanny Ardant, Nicolaï Lugansky, Romane Bohringer pour ne citer qu’eux… L’année est aussi rythmée par des temps forts, Les enfants d’abord, le Festival de Pâques, Actoral, Les Émouvantes, Noël dans les théâtres, Festival Parallèle… tous les publics sont pris en compte, avec des productions d’une belle qualité, proposant des œuvres du répertoire et des créations contemporaines. La grande machine des Quatre Théâtres défend la culture avec une belle et énergique passion !

MARYVONNE COLOMBANI
Octobre 2017

Les théâtres, Aix-en-Provence, Marseille
08 2013 2013 lestheatres.net

Au Programme du Mois

10 octobre : Musicatreize
C’est dans l’écrin du conservatoire Darius Milhaud que l’ensemble Musicatreize, dirigé par Roland Hayrabedian, fête ses trente ans. Au menu Francis Poulenc, et la dernière création du contemporain François-Bernard Mâche (voir p89).

19 au 21 octobre (au GTP) : Spectral Evidence
Les deux pièces d’Angelin Preljocaj, créées pour le New York City Ballet, Spectral Evidence et La Stravaganza, livrent leur étonnante beauté, servies par la grâce du Ballet Preljocaj. Une danse narrative et onirique…

25 octobre (au GTP) : Vaille que Vivre
Il fallait bien le subtil piano d’Alexandre Tharaud et la voix de Juliette Binoche pour rendre hommage à la chanteuse Barbara, à l’occasion du 20e anniversaire de sa disparition. Des textes, une musique, si beaux et « indéfinissables »… (10 & 11 octobre au théâtre Anthéa, à Antibes, voir p75).

1er Novembre (au GTP) : Yuja Wang
L’époustouflante pianiste retrouve le Malher Chamber Orchestra  pour les concertos 1 en ut majeur op. 15 et 2 en si bémol majeur op. 19 de Beethoven. Encadrant les cadences romantiques, l’Ouverture du Don Giovanni de Mozart et Pulcinella de Stravinsky.

6 novembre (au GTP) : Renaud Capuçon
Compagnon de route des Théâtres, il dirige l’ensemble Camerata Salzburg dans les arrangements pour orchestre des Gnossiennes de Satie. Après ces délicates miniatures, il joint son violon à l’orchestre pour les Concertos n°1 KV.207 et n° 4 KV.218 de Mozart.

7 au 11 novembre (au Jeu de Paume) : Un Poyo Rojo
La chorégraphie déjantée et virtuose de Luciano Rosso et Nicolás Poggi jongle entre les genres, théâtre, danse, performance clownesque pour une anthologie des étapes du désir où les corps s’affrontent et s’étreignent dans les lumières et la mise en scène d’Hermes Gaido.

8 au 10 novembre (au Gymnase) : Dans la solitude des champs de coton
Le texte de Koltès, mis en scène et joué par Charles Berling, aux côtés de Mata Gabin (pour la première fois une femme dans le rôle du dealer), devient métaphore de la condition humaine, où le rapport entre acheteur et vendeur est double, « tous deux possédant le désir et l’objet du désir ». (2 novembre au théâtre Liberté, Toulon, voir p66).

8 & 9 novembre (au GTP) : Dancing Grandmothers
La « Pina Bausch coréenne », Eun-Me Ahn, met en scène dix grands-mères coréennes qui dansent sur les tubes de leur jeunesse, entraînant dans leur fougue les jeunes danseurs professionnels de la Compagnie de la chorégraphe.

10 & 11 novembre (hors les murs au Silo) : Croque-Monsieur
Le texte de Marcel Mithois est mis en scène par Thierry Klifa. Fanny Ardant y reprend le rôle tenu près de 1700 fois par Jacqueline Maillan avec une belle élégance. 8 & 9 novembre au théâtre Anthéa, à Antibes, voir p75).

Photographie : Dans la solitude des champs de coton ©  Jean-Louis Fernandez (1)


Grand Théâtre de Provence
380 Avenue Max Juvénal
13100 Aix-en-Provence
08 2013 2013
http://www.lestheatres.net

Théâtre des Bernardines
17 Boulevard Garibaldi
13001 Marseille
08 2013 2013
http://www.lestheatres.net/


Théâtre du Gymnase
4 rue du Théâtre Français
13001 Marseille
08 2013 2013
http://www.lestheatres.net/


Théâtre du jeu de Paume
17, 21 rue de l’Opéra
13100 Aix-en-Provence
08 2013 2013
http://www.lestheatres.net/