Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Toutes les semaines, la chronique d'un cinéfils sur WRZ !

Par La Fenêtre – (87) – « Une semaine et un jour » de Aspash Polonsky

Toutes les semaines, la chronique d'un cinéfils sur WRZ ! - Zibeline

À la fois film de deuil, « buddy movie » soft, et « stoner movie », le premier long-métrage d’Aspach Polonsky, jeune cinéaste né en  1983, qui vit et travaille entre les Etats-Unis et Israël, a été l’une des bonnes surprises de la semaine de la critique du dernier Festival de Cannes. Un père qui lâche prise face au décès de son fils, une mère qui cherche à se réfugier dans le travail, un voisin espiègle livreur de sushis : pas de pleurs, pas de conversations sur la perte de l’être cher, seulement un décalage poétique qui détraque les comportements du quotidien.

Par Bernard Favier

Décembre 2016

Photo: image du film -c- black-sheep-film-vered-adir