Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Toutes les semaines, la chronique d'un cinéfils sur WRZ!

Par La Fenêtre – (78) – « Miss Peregrine et les enfants particuliers » de Tim Burton

Toutes les semaines, la chronique d'un cinéfils sur WRZ! - Zibeline

Un conte dont le pays est celui d’une boucle temporelle, un endroit où le temps se répète à l’infini. Celles et ceux qui l’occupent : un enfant invisible avec une casquette qui flotte, une fille avec des semelles de plomb sinon elle s’envole, un qui crache des abeilles, un autre qui a un objectif à la place d’un oeil, et qui projette des images liées à l’activité de son cerveau, tous pensionnaires chez Miss Peregrine… Ils sont voués à l’éternité dans cet espace-temps, mais menacés par un monstre et ses morts vivants, qui dévorent les yeux de leurs victimes, dès qu’ils le quittent. Un film avec des effets spéciaux enchanteurs, bien à la manière d’un Tim Burton, toujours autant inspiré par Ray Harryhausen (Jason et les Argonautes), mais un film qui faiblit dans son dernier tiers.

Par Bernard Favier

Octobre 2016

Photo: image du film -c- twentieth century fox france