Toutes les semaines, la chronique d'un cinéfils sur WRZ!

Par La Fenêtre – (67) – « Julieta » de Pedro Almodovar

Toutes les semaines, la chronique d'un cinéfils sur WRZ! - Zibeline

Pedro Almodovar est un cinéaste de la femme, et plus précisément du féminin, comme Bergman et Antonioni : « Julieta » , son dernier opus, est un film qui, dans sa première adaptation, s’est appelé « Silencio » , et dont l’affiche s’inspirait de celle de « Persona« !  Vingtième film de Pedro Almodovar, qui renoue, après sa calamiteuse comédie « Les amants passagers » ,  avec son ADN : un récit tourmenté mère-fille, adapté de trois nouvelles de la romancière canadienne Alice Munro. Une tragédie tout en éclipses visuelles et verbales, avec un usage dramatique du silence, dénuée de tout humour, accompagnée par une musique qui accentue la progression psychologique « hitchcockienne » du récit.

La brève est consacrée à la Palme d’Or 20016 du Festival de Cannes.

Par Bernard Favier

Mai 2016

Photo: image du film -c-pathécinéma