Toutes les semaines la chronique d'un cinéfils sur WRZ !

Par La Fenêtre – (214) – « Le traître » de Marco Bellochio

Toutes les semaines la chronique d'un cinéfils sur WRZ !    - Zibeline

Le film se présente comme une biographie de Tommaso Buscetta (Pierfrancesco Favino) membre de la Cosa Nostra qui, englué dans la guerre entre les Corleone et les palermitains, s’exila au Brésil. En 1982, à la demande de l’Italie, le Brésil accepte d’extrader Buscetta, que le juge Falcone arrivera à convaincre de briser l’omerta, de parler. Ce qui donnera le maxi-procès de février 1986, point focal du film, avec ses 475 accusés, la plupart emprisonnés, et le bunker, tribunal énorme construit pour l’occasion, collé à la prison. Dans cet immense espace scénique, Marco Bellochio va théâtraliser le procès, en faire un opéra, le représenter comme une symphonie du désordre et de la provocation.

Bernard Favier
Novembre 2019

Photo: image du film -c- advitam