Toutes les semaines la chronique d'un cinéfils sur WRZ !

Par La Fenêtre – (196) – « Douleur et gloire » de Pedro Almodovar

Toutes les semaines la chronique d'un cinéfils sur WRZ !    - Zibeline

Dans « Douleur et Gloire » c’est d’abord la douleur qui s’expose, pour souligner les maux du personnage principal du film,  cinéaste à la coiffure ébouriffée, cheveux gris en bataille, double de Pedro Almodovar. Un cinéaste dépressif, qui ne tourne plus depuis longtemps, et vit reclus dans son appartement, accompagné de son assistante Mercedes. À l’occasion d’une projection d’un de ses vieux films à la cinémathèque, il va reprendre contact avec un acteur, méfiant avec qui il s’était brouillé. Un film dans lequel on se dit tout, un peu comme chez Bergman, baigné dans une lumière douce, avec des accords de couleurs vives et une recherche permanente de la profondeur de champ. Septième sélection du cinéaste espagnol dans la compétition cannoise, décrochera-t-il la récompense suprême ?

La brève est consacrée à la sélection de l’ACID pour le festival de Cannes.

Bernard Favier
Mai 2019

Photo: image du film -c- Pathé distribution