Toutes les semaines la chronique d'un cinéfils sur WRZ !

Par La Fenêtre – (181) – « La Mule » de Clint Eastwood

Toutes les semaines la chronique d'un cinéfils sur WRZ !    - Zibeline

« Ce type ressemble à James Stewart » : cette réflexion prononcée à propos du personnage interprété par Clint Eastwood à deux moments différents du film est la véritable porte d’entrée souriante de « La Mule » , un clin d’oeil malicieux où Clint semble nous dire : je suis ce que je suis, mais aussi un autre. C’est à dire un grand réac conservateur, soutien sans faille des Républicains, et des vendeurs d’armes de la NRA, mais aussi interprète de rôles d’américains généreux et loyaux, véritables plaques sensibles du rêve américain. « La Mule » est un film où deux récits s’entrecroisent : celui du nonagénaire convoyeur de drogue, à la fausse maladresse amusante, et celui de l’horticulteur en faillite, mari et père défaillant, cherchant la rédemption familiale. Et qui, semble nous dire Clint, cherche à glisser de la poésie dans le monde tel qu’il est.

Bernard Favier
Février 2019

Photo: image du film -c-warnerbros