Journal Zibeline - bannière pub

Toutes les semaines la chronique d'un cinéfils sur WRZ !

Par La Fenêtre – (155) – « Trois visages » de Jafar Panahi

Toutes les semaines la chronique d'un cinéfils sur WRZ !   - Zibeline

Le travail de Jafar Panahi est distingué dans la plupart des festivals internationaux de cinéma, distinctions qu’il reçoit par délégation, car le cinéaste est assigné à résidence par le régime islamique iranien. Régime qui lui interdit de plus, depuis octobre 2010, de tourner des films. Ce qui ne l’a pas empêché de passer outre et de réaliser 4 films… Ruse et détermination donc, à l’oeuvre également dans son dernier film « Trois visages » où il part, en compagnie de la célèbre actrice Behnaz Jafari, au nord-ouest de l’Iran, en pays azéri, à la recherche d’une étudiante, qui a adressé directement à l’actrice un message inquiétant. Un road-movie qui permet à Panahi, pris pour un autre, d’enregistrer les doléances et récriminations des populations locales, et ainsi de lister les béances de l’inaction gouvernementale. Et de faire la part belle à des femmes qui ne veulent plus s’en laisser conter, mais toujours sous une férule qui oscille, ici, du patriarcat au « fratriarcat ».

Par Bernard Favier

Juin 2018

Photo: image du film -c- memento films