Les pépites du Festival 8 Clos dévoilées

Palmarès du Festival 8 ClosVu par Zibeline

Les pépites du Festival 8 Clos dévoilées - Zibeline

Le Festival 8 Clos a eu le triste privilège du confinement (cf article Zibeline ici). Les seize films sélectionnés par le jury -Alexandre Ratel, écrivain, Davis Scherer, maquilleur FX, Laurent Tessier, réalisateur, Sabrina Calvo, écrivaine, MR Garcin, artiste, Gabriel Harel, réalisateur, Chantal Fischer, productrice et Stéphane Barbato, réalisateur-, réalisés en « confinement total », ont été vus, commentés, disséqués, comparés, appréciés, tous pour leur qualité, leur singularité, leurs audaces, leur propos.

Le film remportant la palme est Kung Sushi de Victor Cesca, hilarante saynète où le « dernier sushi » resté dans le plat provoque une inénarrable bataille de baguettes entre les deux protagonistes jusque-là amicaux, voire amoureux, effets kung-fu mâtinés de Matrix, au rythme de bambous invitant à la « sérénité ».

Une mention spéciale est accordée à Sans Voix de Tania et Jean-Yves Ricci . Ici, le monologue d’une jeune femme inquiète de la fidélité de son compagnon trouve une conclusion inattendue…

Tous les courts-métrages de la sélection restent visibles sur la page YouTube du Festival. Un régal !

MARYVONNE COLOMBANI
Mai 2020

Photographie : Kung Sushi de Victor Cesca © DR