La Criée fait durer tout l’été son programme Rêvons au Théâtre !

On reste ouvert

• 8 juin 2020⇒4 juillet 2020 •
La Criée fait durer tout l’été son programme Rêvons au Théâtre ! - Zibeline

En appelant à un été « apprenant et culturel », l’intervention d’Emmanuel Macron à destination du monde de la culture avait fait grincer bien des dents, à juste titre. La programmation estivale du Théâtre de la Criée, destinée aux jeunes publics, constitue une réponse forte et cohérente à cette injonction pourtant étrange. C’est que Rêvons au Théâtre ! rappelle la primauté du geste artistique dans ces démarches de partage trop souvent dévaluées.

Lors de la réouverture du Théâtre le 8 juin dernier, sa directrice Macha Makeïeff décrivait en effet le projet en ces termes. Cette « proposition à la jeunesse marseillaise la plus démunie » revendique sa dimension réparatrice : « On touche une population pour qui ce confinement a été un trou noir, plus que pour d’autres. » (L’entretien audio est à retrouver sur notre webradio)

Les associations les plus aguerries répondent en effet présentes à cet appel : comme la bien nommée E2C (École de la 2e chance), travaillant à l’insertion de jeunes adultes déscolarisés, l’Association d’aide aux jeunes travailleurs, dont le plus gros de l’activité consiste à accompagner les jeunes migrants primo-arrivants, et l’ATD Quart Monde ont toutes deux à cœur de proposer aux jeunes en situation de précarité et de pauvreté de nouvelles perspectives, quand l’association Jane Pannier consacre ses efforts aux femmes victimes de violences et d’extrême pauvreté. Le Centre social de la Capelette, mais aussi les associations dédiées aux plus jeunes –Môm’Criée et Synergie Family– seront également de la partie, de même que Because U Art et Cultures du Cœur, dont le travail unit déjà la dimension sociale et une ambition artistique et culturelle à destination de tous.

Car cette programmation estivale se veut également une « vraie proposition aux artistes. On sait très bien quelle est la fragilité des intermittents. Il fallait, évidemment, leur proposer un réservoir d’heures en attendant une reprise d’activité. »

Nombreux seront en effet les artistes de tous bords à prendre part aux ateliers. Francis Coulaud animera celui dédié à l’expression, écrite, comme orale. Le conteur et plasticien Lamine Diagne accompagnera ce jeune public dans l’élaboration d’une ambitieuse Prophétie des enfants. Il sera également question de théâtre, mais aussi de poésie avec Geoffroy Rondeau, où le conte de Perrault côtoiera la pantomime et la musique.

Les contes, mythes et épopées se feront collectifs et universels : les ateliers de théâtre et d’écriture de Julie Villeneuve traiteront, à vif, du « point de bascule » qui aura marqué cette année si singulière. Laurent Daycard partagera, dans la lignée de son travail vingtenaire pour La Baleine qui dit « Vagues », son expérience de conteur. C’est d’une écriture plus plastique qu’il sera question avec Louise Deschamps : la comédienne, danseuse et metteuse en scène accompagnera ses jeunes curieux dans la conception et la réalisation de films.

La musique conservera, comme toujours en ces murs, une place de choix, au fil d’ateliers de présentation des instruments animés par des instrumentistes et des luthiers, organisés en collaboration avec Marseille Concerts. La cheffe cuisinière et artiste polymorphe Marie-Jo Ordener concoctera aux Grandes Tables des recettes culino-musicales. Côté danse, le KLAP ponctuera les différents ateliers d’un solo, L’apprentie sorcière, chorégraphié par Michel Kelemenis et dansé par Aurore Indaburu.

L’équipe technique de la Criée proposera également aux enfants de découvrir le plateau et ses métiers : d’échanger avec les techniciens et les participants, mais aussi de voir s’animer le plateau, la machinerie et les mouvements de décor, le tout en musique ! Entre « magie du plateau » et « artifices du théâtre », c’est ce terrain tenu pour inconnu et inaccessible qui entend s’ouvrir, sous toutes ses coutures, au jeune public.

La professeure de philosophie Valérie Dufayet proposera quant à elle les ateliers et veillées dont elle a le secret. Dimension qui tenait tout particulièrement à Macha Makeïeff, soucieuse de faire fleurir entre ses murs une dimension spirituelle, une pensée camusienne : « C’est ce qu’il faut que l’enfant retienne au sortir de cette période difficile. Que l’autre n’est pas un danger. Mais qu’il est une ouverture, et qu’il est une joie. »

SUZANNE CANESSA
Juillet 2020

 

Rêvons au Théâtre !
Jusqu’au 31 juillet
La Criée, Marseille
04 91 54 70 54
theatre-lacriee.com

Photo Lamine Diagne © X-D.R.

La Criée
30 Quai Rive Neuve
13007 Marseille
04 91 54 70 54
http://www.theatre-lacriee.com/