Programme culturel -Caravansérail au théâtre Silvain
Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Caravansérail au théâtre Silvain

Oasis musicale

• 15 mai 2018⇒16 mai 2018 •
Caravansérail au théâtre Silvain - Zibeline

Le terme de Caravansérail n’est pas sans évoquer l’Orient, celui fascinant des Mille et une Nuits. Rendez-vous des marchands au cours de leurs longs voyages, le lieu est imprégné des senteurs d’épices, de musc, vibre des couleurs chatoyantes des étoffes précieuses, s’emplit de récits fantastiques et de musiques venues des quatre coins du monde. Échanges, partages, foisonnement envoûtant d’une myriade de genres, de rythmes, de cadences… délices sans nombre du cosmopolitisme, de l’accueil, de la générosité. Deux jours précieux se parent de ce terme et nous invitent dans l’écrin du Théâtre Silvain, à l’invitation de la Cité de la Musique, de Arts et Musiques, de la Maison du Chant et de MCE Production/L’éolienne. Temps d’écoute des échos de la planète avec des formations toutes œuvrant à Marseille et dans la région, Caravansérail, festival des musiques du monde, fort du succès de l’an passé, renouvelle son pari avec des artistes de haut vol. Internationaux, les musiciens de la Tit’ Fanfare mêlent influences orientales, indiennes, africaines, balkaniques, américano latines, en mélodies épicées et bouillonnantes. Le Duo LuziNascimento entrelace guitare et mandoline en délicates compositions instrumentales et chantées inspirées du choro de Rio de Janeiro, du forro dansant ou du frevo de Recife, soutenus par les percussions de Wander Pio. Palette irisée de sens que celle des Dames de la Joliette (à lire sur journalzibeline.fr OU journalzibeline.fr/critique/du-point-de-vue-des-femmes-enfin/), les cinq interprètes arpentent la Méditerranée par des chants qui rendent hommage à la poésie écrite par les femmes, bouleversantes de justesse, de rythmes, d’originalité. Départ pour les Balkans avec Aksak qui évoque dans son 7e album une Europe Orientale où la danse jubile, où les musiques traditionnelles jouent de l’improvisation et de la création contemporaine… Autre approche des musiques tziganes avec le groupe Nova Zora, qui hante Bulgarie, Hongrie, Russie, et cultive nostalgie et esprit de fête avec ses quatre musiciens et trois chanteuses. Le Duo Maria Mazzotta (voix) et Bruno Galeone (accordéon) s’immisce dans le répertoire des Pouilles, avec un travail méticuleux de recherche, et s’empare des répertoires méditerranéens avec une verve virtuose, en dépoussiérant, parfois avec humour, les traditions. Plongée dans l’Afrique du Sud, portée par la langue natale de Mandela, le Xhosa, grâce à Sibongile Mbambo : la terre des ancêtre frémit d’histoires où spiritualité et humanité se fondent. Enfin, les sonorités traditionnelles de l’Afrique du Nord, du jazz, des harmonies latines, turques, tziganes de Fanfaraï Big Band et ses douze musiciens nous donneront à parcourir le globe en une conversation stimulante des instruments issus de toutes les cultures. Leur dernier disque (sortie le 27 avril) Raï is not dead, renvoie à une parole libre, émancipée des conservatismes sclérosants.

MARYVONNE COLOMBANI
Mai 2018

Caravansérail
15 & 16 juin
Théâtre Silvain, Marseille
0 892 68 36 22 festival-caravanserail.com

Photographie : Les dames de la Joliette © Mangaretto