Nuits d’Istres

 - Zibeline

Nuits de prestige à Istres

Le Pavillon de Grignan déroule le tapis rouge à des légendes black, pour un moment musical dans un cadre bucolique du XVIe siècle

Après avoir incarné les grands rôles féminins de l’opéra, puis marqué de sa voix imposante quelques célébrations historiques -on se souvient d’elle, place de la Concorde, enveloppée dans un drapeau tricolore et interprétant La Marseillaise lors du bicentenaire de la Révolution française-, la soprano Jessye Norman (le 2 juillet) continue de se produire dans des récitals en solo.

La reconversion de Yannick Noah (le 4 juillet, 1re partie : Suarez) est plus radicale encore. Longtemps personnalité préférée des Français, le tennisman a depuis conquis les cœurs d’un large public avec ses chansons prônant la tolérance et la fraternité.

Mais ce sont deux monstres sacrés du funk et du jazz qui illumineront ces Nuits d’Istres. George Benson et Ahmad Jamal (le 9 juillet) ont pour point commun leur ville de naissance, Pittsburgh (Pensylvannie, États-Unis). Le premier, formé au jazz, le délaissa dans sa forme académique au milieu des années 60, pour lui donner une touche plus groove. En 1980, il signe le tube Give me the night, produit par Quincy Jones, samplé par I AM dans Je danse le Mia. Ahmad Jamal, lui, est tout simplement l’un des derniers grands génies du jazz des années 50 et 60, vénéré par Miles Davis. Puisant dans le blues et la culture afro-américaine, il a créé son style, celui d’une musique qu’il élabore en la confrontant au silence.

Bien que figure du tropicalisme et maître de la bossa nova, les prestations du brésilien Gilberto Gil qui clôturera le festival (le 14 juillet, première partie: Inna Modja) laissent aujourd’hui souvent sur la faim. Mais il compte parmi les légendes !

THOMAS DALICANTE

Juin 2012

 

Nuits d’Istres

Du 2 au 14 juillet

04 42 81 76 00

www.istres.fr


Pavillon de Grignan
Avenue Adam de Craponne
13800 Istres
04 42 56 38 75
http://www.istres.fr/