This is not a love song, le festival des musiques indépendantes, du 9 au 11 juin à Paloma à Nîmes

Nîmes, capitale indépendante

• 9 juin 2017⇒11 juin 2017 •
This is not a love song, le festival des musiques indépendantes, du 9 au 11 juin à Paloma à Nîmes - Zibeline

Cinq scènes pour la 5e édition de This is not a love song, le festival nîmois des musiques indépendantes, à Paloma. Co-organisé par la Smac de l’agglomération nîmoise, Paloma, et une association de fondus de musique indépendante, Come on people, le festival This is not a love song (Tinals) ne cesse de grandir. Au point d’être devenu un rendez-vous national de premier plan qui replace le sud sur la carte du rock indé grâce à une ligne artistique exigeante mais surtout pas élitiste, qui en décline toutes les influences : pop, folk, blues, punk, psyché, garage, indie, hip hop, électro…

Tinals, c’est aussi une démarche novatrice qui réinvente la notion même de festival, proposant un concept alternatif aux grands rassemblements rock de l’été hexagonal : après-midi gratuites, ateliers participatifs, ambiance familiale, stands dédiés aux cultures underground.

Côté programmation, on trouve à la fois des artistes référents, pionniers de la scène indé -et souvent rares sur le territoire national- et la scène émergente avec un goût audacieux pour la découverte. La scène régionale au sens large est aussi bien représentée avec des artistes du grand sud, de Toulouse à Toulon.

Entrons dans le détail. Parmi les groupes historiques des années 90, on trouve Royal Trux, Grandaddy, Primal Scream, Echo & the Bunnymen, The Black Angels ou encore The Make Up, formation culte de la scène garage. D’autres en sont leurs dignes héritiers comme Pond, Jake Bugg, Archie &the Bunkers, Slaves. Si le rock est au cœur de la programmation, les sons plus urbains ne sont pas écartés avec Moderat, Flying, Lotus Mick Jenkins.

À ne pas manquer, la seule date en France de Death Grips, découvert à Paloma en 2013. Et les organisateurs de dévoiler leurs coups de cœur : Danny Brown pour son grand écart entre hip hop et black soul, Johnny Mafia pour ses 20 ans de moyenne d’âge et ses déjà superbes compositions, Shugo Tokumaru, pour son côté ovni japonais. Le nôtre : l’acoustique toujours remarquable du lieu. Si ce n’est pas de l’amour, ça y ressemble.

THOMAS DALICANTE
Juin 2017

This is not a love song
9, 10 & 11 juin
Paloma, Nîmes
04 11 94 00 10
paloma-nimes.fr

Photo : Danny Brown © Tim-Saccenti