Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Une saison 2017-2018 toute en diversité au Théâtre de Nîmes

« Ne manquez rien du spectacle »

• 10 octobre 2017, 12 octobre 2017⇒13 octobre 2017, 14 octobre 2017, 17 octobre 2017⇒19 octobre 2017, 20 octobre 2017 •
Une saison 2017-2018 toute en diversité au Théâtre de Nîmes - Zibeline

… Entre invitation et injonction, voilà l’édito, signé François Noël, à la tête du Théâtre de Nîmes depuis 2003. Soyons vigilants.

Vincent Courtois et François Verret poursuivent chacun leur travail d’artistes associés avec deux créations. Le premier présentera Les Démons de Tosca, et le chorégraphe fera Le Pari de fédérer les énergies dans un spectacle-performance qui réunira son collectif d’artistes.

Deux textes de Copi, créés par le metteur en scène Marcial Di Fonzo Bo, Eva Peron et L’homosexuel ou la difficulté de s’exprimer, seront l’un des événements de cette année : humour et subversion au programme. Autre création, Price, d’après le roman autobiographique de Steve Tesich : Rodolphe Dana transpose sur scène cet épisode adolescent de l’auteur, où l’amour fait mal mais fait vivre.

L’incontournable Festival Flamenco réserve de belles surprises, la troublante Aglaé, prostituée vieillie jouée par Claude Degliamme (mise en scène J-M Rabeux), du cirque (Réversible, Cie Les 7 doigts de la main), des lectures (Emma Morin lit ce que peut-être nous n’aurions pas l’idée de lire), du théâtre pour enfants (La Caverne, création du collectif l’Avantage du doute), l’Orchestre des Siècles, dirigé par F-X Roth, artiste associé permanent (César Franck, Gustav Mahler), un hommage à Trisha Brown (disparue en mars dernier)… Beaucoup de choses, à ne pas manquer, donc.

ANNA ZISMAN
Octobre 2017

Théâtre de Nîmes

Photo : Price © Jean-Louis Fernandez

AU PROGRAMME DU MOIS :

10 octobre : Amnésique en musique
La chanteuse et le musicien ont tout oublié. Le régisseur tente de les aider, en vain. Philippe Leygnac invente un drôle de spectacle, où les notes et les airs composent un langage qui se passe de mémoire. Mise en scène de Julien Feder.

12 & 13 octobre : Samuel
Pascal Merighi a convié trois complices du Tanztheater Wuppertal pour cette création chorégraphique tout en virtuosité, emprunt d’une sensibilité dramaturgique fidèle à l’esprit de Pina Bausch.

14 octobre : De(s)génération
Trois générations de danseurs hip hop se partagent le plateau. Amala Dianor fait dialoguer les époques et les techniques, préservant la devise « Peace, Unity, Love and Having Fun ! ». Dans le cadre du Festival Tout simplement hip hop. À partir de 7 ans.

17 au 19 octobre : Événement Alain Buffard
Le danseur et chorégraphe avait installé sa compagnie à Nîmes. Disparu en 2013, son œuvre puissante et non consensuelle est reprise dans cet hommage avec trois pièces : Good Boy (solo autobiographique, 1998), Mauvais Genre (la porosités entre masculin et féminin, 2003), Les Inconsolés (L’enfance abusée, 2005). Un colloque international réunissant philosophes, historiens d’art et chorégraphes poursuivra l’incursion dans cet univers aux problématiques très contemporaines.

20 octobre : Chroma
En résidence au Théâtre de Nîmes en même temps que Buffard en 2010, Bruno Geslin s’est inspiré d’un ouvrage de Derek Jarman, artiste britannique devenu progressivement aveugle. La poésie de Chroma fait pousser des couleurs comme des plantes et des pensées.


Théâtre Bernadette Lafont
1 Place de la Calade
30000 Nîmes
04 66 36 65 00
theatredenimes.com