Ouverture de la saison 2015-2016 du Théâtre du Briançonnais le 9 octobre

Naître et renaître toujours

• 9 octobre 2015 •
Ouverture de la saison 2015-2016 du Théâtre du Briançonnais le 9 octobre - Zibeline

Sur le plateau du Théâtre du Briançonnais comme dans Les Traversées au cœur des villages, les artistes jouent, chantent et dansent une ode à la vie. Tantôt colorée et fantaisiste sous les traits du pop-up chorégraphique de Yan Giraldou (Coloriage), philosophique quand Stéphane Filloque affabule avec aplomb sa Vie de grenier, ou musicale quand Claude Brozzoni met en chant et en voix C’est la vie de Peter Turrini avec la complicité de Jean-Quentin Chatelain. Tantôt foutraque et libertaire avec «Vive le nouveau désordre mondial !» entonné par les Soviet Suprem en ouverture de la saison le 9 octobre, pagnolesque pendant la partie de pétanque des Pieds Tanqués, voire décalée entre les doigts des comédiens-marionnettistes Emma Lloyd et Cédric Hingouët qui revisitent Shakespeare dans Juliette + Roméo = AESD… Très attaché à ses missions de scène conventionnée pour les écritures d’ici et d’ailleurs, le Théâtre du Briançonnais apporte une touche musicale particulière car ouverte sur le monde. Du jazz (Dhafer Youssef, Thomas de Pourquery) au folk (Rosemary Standley & Dom La Nena), des musiques du monde (Les maîtres tambours du Burundi, Mohi Kouyaté) au classique (concert Musiques impressionnistes pour flûte, harpe et alto) et au rock électro (Jeanne Added), il est rare de faire résonner dans la même saison des sonorités aussi éclectiques !
Mais le temps du théâtre est aussi celui de la réflexion et du questionnement. Le Théâtre du Briançonnais s’interroge à haute voix : «De quoi avons-nous peur ? Que gardons-nous en mémoire ?». En guise de réponses ou d’hypothèses, il donne la parole aux metteurs en scène et aux auteurs : Lucile Jourdan-Catherine Anne (Sous l’armure), Gaële Boghossian-Victor Hugo (L’homme qui rit), Marie Clavaghera-Pratx (À l’approche du point B), José Renault-Louis Calaferte (Les Veufs), Bruno Thircuir (Niama Niama) et Michel Belletante-Molière (Le Misanthrope).

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Septembre 2015

Photo : Soviet Suprem © Jean-Luc Bertini

Théâtre du Briançonnais
45 avenue de la République
05100 Briançon
04 92 25 52 42
http://www.theatre-du-brianconnais.eu/