A Aubagne comme à Châteauvallon, Juan Carmona transmet le duende aux Nuits flamencas

Música, baile y cante en Provence

• 1 juillet 2021⇒31 juillet 2021, 1 juillet 2021⇒31 juillet 2021, 1 juillet 2021⇒31 juillet 2021 •
A Aubagne comme à Châteauvallon, Juan Carmona transmet le duende aux Nuits flamencas - Zibeline

Dirigées par Juan Carmona, les Nuits flamencas d’Aubagne associent prestige et gratuité.

C’est le seul concert payant de la manifestation et il est organisé en partenariat avec Marseille Jazz des Cinq Continents. Monument du courant jazz fusion pendant plus de trente ans et aujourd’hui considéré comme l’un des leaders du « nouveau flamenco », le flûtiste et saxophoniste Jorge Pardo (1er juillet, Théâtre Comoedia) invite la danseuse d’origine mexicaine Karen Lugo. Ancien membre du sextet de Paco de Lucía puis musicien de Chick Corea, il développe un son unique en incorporant les sonorités de ses deux passions musicales. Lui aussi familier de la scène jazz flamenco et directeur des Nuits flamencas, Juan Carmona (le 2, esplanade Charles de Gaulle) offre au public de sa ville son nouveau spectacle. Le guitariste de renommée internationale remonte aux sources de la tradition flamenca. Il retrouve le célèbre danseur José Maya après leur prestation de l’édition 2018, accompagnés alors par l’Orchestre régional Avignon-Provence. Pour donner voix à ses compositions, Carmona invite également le cantaor Piculabe. Dans la foulée et en guise de clôture, la reprise d’une production mythique : Carmen par la compagnie d’Antonio Gades, fruit d’une collaboration fameuse avec le réalisateur Carlos Saura. Les transitions entre chaque scène relève du clin d’œil cinématographique, renvoyant à la signature du co-auteur. Vingt-huit ans après sa création, une vingtaine d’artistes sur scène (danseurs et danseuses, chanteur et chanteuse, guitaristes) redonnent vie à ce spectacle entre ballet et théâtre, passé d’œuvre révolutionnaire à classique de la danse espagnole. Les Nuits flamencas d’Aubagne, c’est aussi des moments d’effusion populaire avec le concert sévillan du groupe Giraldillo (les 2 & 3), animateur des férias andalouses. Mais aussi des master class, des exposition de photos et peintures, du cinéma. Au programme des projections (cinéma le Pagnol) : L’amour sorcier (le 2) et Carmen (le 3), les deux co-signés par le duo Antonio Gades et Carlos Saura.

LUDOVIC TOMAS
Juin 2021

Photo : Juan Carmona © Dario Caruso

Les nuits flamencas d’Aubagne
1er au 3 juillet
Théâtre Comoedia et esplanade Charles de Gaulle, Aubagne
lesnuitsflamenca.fr



À l’origine était Châteauvallon

C’est pour la scène nationale varoise que Juan Carmona a imaginé les premières Nuits flamencas en 2007. Quatorze ans après, le rendez-vous continue de proposer musique et danse, tablaos intimistes et performances spectaculaires. L’ouverture du festival met en lumière la scène française en rendant honneur à un artiste français au parcours jalonné de collaborations prestigieuses : Kiko Ruiz (30 juillet). Pour sa nouvelle création, Âma la vida, le guitariste chanteur réunit des musicien.nes issus de genres musicaux divers. Venu.es du jazz, du classique et bien sûr du flamenco, elle et ils célèbrent ensemble la légèreté de l’âme et l’amour de la vie. Puis le chorégraphe Manuel Liñán présente ¡ Viva ! (22 h), ode à la liberté de mouvement, offrant un ballet flamenco épuré et transgenre. Audace et conviction que le flamenco n’est pas un art figé que l’on retrouve, le lendemain, dans le spectacle d’Olga Pericet, La espina que quiso ser flor o La flor que soño con ser bailaora (22 h). Auparavant, détour par la tradition avec la danseuse La Fabia et sa compagnie (19 h) qui offrent un tablao des plus authentiques, au croisement de la grâce et de la rage d’interprètes passionnés.
LUDOVIC TOMAS
Juin 2021

Les nuits flamencas de Châteauvallon
30 & 31 juillet
Châteauvallon, scène nationale, Ollioules
lesnuitsflamenca.fr