Journal Zibeline - bannière pub

Exposition sur l'actrice Jeanne Moreau à la Maison Jean Vilar

More Moreau

• 13 décembre 2018⇒13 avril 2019, 18 décembre 2018 •
Exposition sur l'actrice Jeanne Moreau à la Maison Jean Vilar - Zibeline

Depuis cet été, Jeanne Moreau a élu domicile à la Maison Jean Vilar. Sa voix si particulière et reconnaissable entre toutes remplit le premier étage de l’Hôtel de Crochans dans l’exposition qui lui est consacrée, « Je suis vous tous qui m’écoutez – Jeanne Moreau une vie de théâtre ». La commissaire Laure Adler a conçu un parcours tout en sons (interviews, tirades captées sur scènes), diffusés dans l’ensemble de l’espace très finement scénographié par Nathalie Crinière. Axée sur la carrière théâtrale de la comédienne, l’exposition se décline aussi en plusieurs soirées cinématographiques, élaborées avec l’association étudiante Les nuits des CinéFils et Filles et le cinéma d’art et essai Utopia d’Avignon.

Cette nouvelle programmation débutera le 18 décembre, avec la projection de l’ultime film d’Elia Kazan, Le Dernier Nabab (1976), où Jeanne Moreau interprète une comédienne venue tourner un film hollywoodien supervisé par le grand producteur bientôt déchu au nom prédestiné : Monroe Stahr (Robert de Niro). Ce n’est certes pas son plus grand rôle sur la pellicule, mais quel plaisir de retrouver ce casting éblouissant autour de la comédienne française (Robert Mitchum, Tony Curtis, Jack Nicholson…), dans une histoire qui raconte le cinéma des années 30, ses turpitudes, sa folie, son magnétisme, sa force, son art… Depuis la mort de sa femme, Monroe s’est lancé à corps perdu dans le travail. Il est le meilleur producteur d’Hollywood, le plus brillant, sincèrement passionné par le septième art. Un jour, sur un plateau de tournage, il rencontre la jeune Kathleen, qui ressemble follement à sa femme. Il succombe, malgré sa fidélité à celle qu’il aimera à jamais. Mais l’idylle tourne court, ça n’était qu’un fantasme, une image de romance, le laissant désespéré face à ceux qui veulent le pousser dehors. Peinture mélancolique d’un monde disparu, l’âge d’or du cinéma d’Hollywood, d’après le livre posthume de Scott Fitzgerald, avec un De Niro impressionnant de charisme, séducteur et cassant à la fois.

En première partie de soirée, Emmanuel Ethis, sociologue de la culture, spécialiste de l’étude des publics, au cinéma et dans les grands festivals tels ceux d’Avignon et de Cannes, animera une rencontre : « Quand le cinéma se met en scène ». Que raconte le cinéma lorsqu’il parle de lui-même ? Comment se représente-t-il et comment se réinvente-t-il perpétuellement en puisant dans sa propre histoire ? Une invitation à partir à la redécouverte du cinéma, par ce que le cinéma lui-même produit comme récit.

La Maison Jean Vilar et Utopia ont souhaité impliquer l’association étudiante Les Nuits des Cinéfils et Filles afin de réunir des publics venus de différents horizons. Les trois acteurs culturels avignonnais souhaitent ainsi faire découvrir aux nouvelles générations le parcours libre et indépendant de Jeanne Moreau à travers une grande œuvre cinématographique. À la fin de la rencontre, les cinéphiles, on pourra échanger autour d’un verre.

ANNA ZISMAN
Décembre 2018

18 décembre
Rencontre à 19 h et échange à 20 h autour d’un apéritif à la Maison Jean Vilar, Avignon
Projection et présentation du film à 21 h au cinéma Utopia, Avignon

La prochaine soirée se déroulera en février, en présence de Laure Adler, avec la projection de Moderato Cantabile de Margueritte Duras.

Jusqu’au 13 avril
« Je suis vous tous qui m’écoutez – Jeanne Moreau une vie de théâtre »

Photo : Le dernier nabab


Cinéma Utopia
4 rue des Escaliers Sainte Anne
84000 Avignon
04 90 82 65 36
www.cinemas-utopia.org/avignon/


Maison Jean Vilar
8 rue de Mons
84000 Avignon
04 90 86 59 64
www.maisonjeanvilar.org