La saison culturelle 2019-2020 du Forum Jacques Prévert à Carros

Militantisme joyeux à Carros

• 5 octobre 2019 •
La saison culturelle 2019-2020 du Forum Jacques Prévert à Carros - Zibeline

Le Forum Jacques Prévert annonce une programmation séduisante et vivifiante.

« Utopie et militantisme », des mots que n’aurait pas reniés le poète prêtant son nom à la salle de Carros. Ils sont revendiqués de concert par Pierre Caussin et Philippe Duval, respectivement directeur et président de la structure azuréenne, pour cette nouvelle saison servie par une programmation ambitieuse et éclectique. Après une ouverture autour de la 2e édition du Festival des arts de la parole Jacques a dit, lancement officiel de saison le 5 octobre, avec un auto-proclamé « démarrage en fanfare » coaché par la clownesse locale Mazarine. À ne pas louper : Vendredi de La fabrique fastidieuse, étonnant rituel 2.0 conviant à une douce et irrésistible transe collective sur le parvis du Forum.

S’inscrivant dans la démarche d’éducation populaire menée par l’association depuis 40 ans sur le territoire, le Forum soigne sa jeunesse. Deux troupes – la TAC (Troupes d’ados de Carros) et la Kids Compagnie– rassemblent des jeunes qui coécrivent et interprètent leur propre spectacle, épaulés par les metteurs en scène Lucile Jourdan et Hugo Musella. Au fil de la saison, ils pourront affûter leur regard avec des propositions inventives, comme Askip de Begat Theater, parcours déambulatoire dans un collège autour de trois destins croisés (du 20 au 23 novembre). En décembre, c’est la compagnie Hippolyte a mal au cœur qui donne une voix originale à des écrits d’adolescents (Lettres jamais écrites). La metteuse en scène Estelle Salavas a confié 15 lettres rédigées par des lycéens à 15 auteurs (Marie Desplechin, Delphine de Vigan…) chargés d’y répondre.

En janvier, place à un orateur hors pair : ancien trublion des arts de la rue, Sébastien Barrier narre avec Gus le destin poignant d’un chat de gouttière, dans une forme jeune public étonnamment rock’n’roll. Ce spectacle est programmé dans le cadre du festival Trajectoires#2, temps fort axé autour de récits de vie en janvier et février. On y verra notamment La dispute, dans lequel Mohamed El Khatib donne la parole à des enfants de 8 ans ayant vécu la séparation de leurs parents ; un trio étonnant qui se livre à une performance très attendue : la chanteuse L (Raphaële Lannadère) réinterprète Barbara, sur des arrangements de Babx mis en scène par Thomas Jolly (Un jardin de silence, La Piccola Familia) ; on glanera aussi une fresque familiale autour de la bipolarité de la figure paternelle (Un nénuphar dans ma baignoire, Cie Un poisson en avril), du théâtre documentaire interrogeant l’identité européenne (A Land Full of Heroes, Cie La conquesta de Pol Sud), comme les stigmates de Tchernobyl (L’herbe de l’oubli, Théâtre de poche) ; ou encore une revue des diktats imposés au corps féminin (Les secrets d’un gainage efficace par Les filles de Simone et Filles et soie par la Cie Les bas bleus/Séverine Coulon).

D’une relecture d’Homère (Iliade de Pauline Bayle) à l’analyse sociologique acerbe des Pinçon-Charlot (La violence des riches, Cie Vaguement compétitifs), en passant par les saillies du stand-up contemporain (Une bonne soirée de Kyan Khojandi) ou l’exploration loufoque de la dictature coréenne (Bienvenue en Corée du Nord, Théâtre La Cité), le Forum Jacques Prévert assume de vivifiantes et séduisantes ruptures de ton.

JULIE BORDENAVE
Septembre 2019

Photo : Bienvenue en Corée du Nord c X-D.R.


Forum Jacques Prévert
1 Rue des Oliviers
06510 Carros
04 93 08 76 07
forumcarros.com