Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Tourbillon de sons, d’images et de rencontres pour la 4e édition du festival Meltin'Art à Marseille

Meltin’Art remixe Marseille

• 8 novembre 2018⇒17 novembre 2018 •
Tourbillon de sons, d’images et de rencontres pour la 4e édition du festival Meltin'Art à Marseille - Zibeline

Alors qu’avec novembre s’éloigne généralement l’espoir de journées d’automne ensoleillées, Meltin’Art arrive à point nommé. Musique, expositions, littérature, atelier radiophonique, les organisateurs revendiquent un festival pluridisciplinaire à l’esprit engagé. Un engagement multiple : pour la promotion de la scène locale, les droits des femmes, un monde tourné vers le partage et l’entraide et la culture pour tous. Au programme, des artistes internationaux et régionaux, musiciens, chanteurs, DJs, plasticiens et auteur.

Le jeudi 8 (Poste à Galène), Vaudou Game, groupe d’afro-funk autour de Peter Solo, et révélé en 2014 avec le tube Pas contente, vient présenter son troisième album, Otodi, en référence à l’Office togolais du disque, studio mythique de Lomé. Le DJ tropicaliste Deni Shain conclura la soirée. Le lendemain (même lieu), rap et hip-hop sont à l’honneur avec Nusky, The Crush et Bob Lunet. La succession de sets du samedi 10 (salle des rotatives de La Marseillaise) provoquera inévitablement une poussée de fièvre. Membres de Chinese Man Record, label qu’on ne présente plus, Scratch Bandits Crew et Baja Frequencia croiseront hip-hop électro, rap jazzy, rythmes latinos, africains et jamaïcains. Egalement au menu de cette soirée dédiée aux platines, les mix black music de Seb & Ju et Hangtime Sound System.

Virage pop le jeudi 15 (Poste à Galène), avec la révélation française Lili Poe qui nous fera découvrir son premier album Amours fragiles. Siêm Folknomade, auteure, compositrice et interprète, dévoilera sans doute les raisons de son patronyme. Les duos de Martigues, Cashinside et M Evol, complètent le plateau. Le vendredi 16 (Poste à Galène), la voix lumineuse de Harleighblu baigne dans un cocktail soul, jazz, hip hop, made in UK. Un univers en résonnance avec celui d’Imane. Echappée d’un célèbre concours de la téléréalité, cette artiste de 18 ans évolue dans des influences urbaines aux accents neo-soul, funk, pop et afro.

En bouquet final, une longue nuit 100% électro et 100% féminine (le samedi 17, Espace Julien). Oscillant entre les mouvements drum’n’bass et free party, Elisa Do Brasil en est devenue l’une des figures de proue, notamment grâce à ses soirées Massive au mythique Rex Club à Paris. Fondatrice de BEATitude, mouvement activiste de la scène électronique underground, Eve Dahan aime décloisonner les genres et les sonorités. La techno de la Chica Underground est marquée du sceau de Détroit, riche et mélodieuse, teintée de notes électro jazz, soul et house. D’abord danseuse, Lylou Dallas s’est vu ouvrir les portes des clubs les plus branchées de Marseille.

LUDOVIC TOMAS
Novembre 2018

Photo : Elisa Do Brasil -c- Mika Cotellon

Meltin’Art
8 au 17 novembre
Divers lieux, Marseille
festivalmeltinart.com