Le Mois de la jeune création, du 10 au 25 novembre au Théâtre NoNo

Marseille, porte du monde

• 10 novembre 2017⇒25 novembre 2017, 2 décembre 2017⇒16 décembre 2017 •
Le Mois de la jeune création, du 10 au 25 novembre au Théâtre NoNo - Zibeline

Le Théâtre NoNo, dans ses habits de bois neuf, affirme que Marseille est à la croisée de l’émergence et de l’international. Pas forcément méditerranéens !

Un temps fort consacré à la création émergente, qui offre à de jeunes chorégraphEs, auteurs et metteurs en scène l’espace de répéter, puis de jouer ? c’est le premier pari réussi du NoNo nouveau. On y retrouvera  aussi le joli voyage vers la Cerisaie de Vera Rozanova, dont le théâtre d’objet est en compagnonnage avec Nono depuis 2014, les 10 et 11 novembre, puis trois propositions jeunes et effrontées…

Ce mini festival consacré aux jeunes créateurs sera suivi d’un temps qui peut sembler aux antipodes, si on y regarde mal. Il s’agit en effet, sous le signe de la Comtesse Pastré (lire à ce sujet notre critique de livre et écouter l’interview de Françoise Donadieu sur cette figure marseillaise), d’accueillir les artistes venus d’autres pays, riches d’esthétiques différentes à partager. Car Lily Pastré a fait de son Château tout proche, durant l’Occupation fasciste puis nazie, un lieu de refuge pour les artistes et les intellectuels, juifs ou opposants, pourchassés. Si le contexte politique n’est pas le même, il s’agit pourtant de retrouver à cet endroit un creuset prestigieux, attentif en particulier à l’Europe du Nord, et à la Russie.

Cela commencera le 2 décembre par un triple concert du merveilleux joueur de doudouk marseillo-arménien, Levon Minassian ; suivi de James Germain, haute-contre haïtien, albinos, sublime et étrange incarnation de la misère et de la splendeur de cette île francophone, misérable, au passé révolutionnaire immense ; puis de Dorsaf Hamdani, chanteuse tunisienne subtile inventant à chaque concert une tradition paradoxalement actuelle…

À cette exceptionnelle soirée, qui finira en bœuf international, succéderont du cirque canadien et de la danse belge, puis Les Rencontres Lily Pastré iront vers le Nord et ses glaces… revigorantes : le duo finlandais Virtanen/Toivonen, ex-champion de danse de salon, explore le kitsch avec un humour ravageur (le 12 décembre), qui met en danse les relations de couple… Mais c’est sur un spectacle monumental que se concluront, le 16 décembre, ces rencontres internationales du spectacle : 32 artistes du Théâtre national de Perm, jeunes, qui n’ont pas connu l’URSS, illustrent, sous la direction de Vladimir Gurfinkel, les paradoxes de La Constitution russe de 1993, en regard de la réalité sociale actuelle, et des utopies ou désillusions de Gorki, Pouchkine, Gogol ou Tarkovski. Un spectacle qui n’est jamais venu en Europe !

AGNÈS FRESCHEL
Novembre 2017

Mois de la jeune création
10 au 25 novembre

Rencontres Lily Pastré
2 au 16 décembre

Théâtre NoNo, Marseille

Photo : Levon Minassian -c- X-D.R


Théâtre Nono
35 Traverse de Carthage
13008 Marseille
04 91 75 64 59
www.theatre-nono.com