Le tango, danse des partages, avec le Festival La Sirenita, du 4 au 18 mai à Marseille

Marseille, Capitale du Tango

• 4 mai 2018⇒18 mai 2018 •
Le tango, danse des partages, avec le Festival La Sirenita, du 4 au 18 mai à Marseille - Zibeline

Lorsqu’un nouveau Festival apparaît, face à l’enthousiasme qui entoure la naissance d’une nouvelle manifestation culturelle, se pose toujours la question de sa pertinence. La première édition du Festival International de Culture Tango, La Sirenita, abolit tous les doutes. Fortement ancré sur le territoire, grâce à de nombreuses écoles, pléthores de manifestations, le tango, en baskets ou talons s’est inscrit profondément dans l’histoire méditerranéenne de Marseille et sa région, depuis l’arrivée légendaire des premières partitions dans le port de Marseille, à bord de la frégate argentine La Sarmiento, et a essaimé sur tout le pourtour de la Méditerranée. Rue du Tango, qui fête ses 13 ans décline avec passion une vision du tango, fédérateur, populaire, en résonnance avec d’autres esthétiques, jazz, folklore argentin, musiques électroniques… et s’adresse à tous les publics, danseurs ou non, intergénérationnels. Le tango n’est pas perçu simplement comme une danse, mais renvoie à toute une culture, urbaine, aux multiples facettes, nourrie de valeurs de partage, d’écoute, de rencontre de l’Autre.

Du 4 au 18 mai, Marseille va vivre au rythme du Tango, concerts, milongas, initiations, conférences, master class, balades dansées, expositions photographiques, livres, et même gastronomie, déclineront les bonheurs de cet art de vivre. Le Chantier Sainte-Marie de l’Anse du Pharo, la Mairie du 1-7, La Fabulerie, l’Hôtel C2, le Petit Patio, le Théâtre Bompard, La Fabrica, le foyer de l’Opéra de Marseille, le Quartier Canebière, l’AKDmia del Tango, le Conservatoire d’Aubagne, les îles du Frioul, le Quai 17 et la Chapelle des Pénitents Noirs d’Aubagne, accueilleront le documentaire Si sos brujo. Une histoire du tango (Argentine 2005), des démonstrations de danse (Federico Quijano et Chloé Martinon), une conférence-débat, Comment écouter les différents styles du tango ? (animé par Ignacio Varchausky), des spectacles, Duo Fernando MagunaDiego Trosman, entre autres, sans compter les restitutions des écoles de tango, des master-class, des escapades dansées… Bandonéons et évolutions délicates dont chaque pas est aussi un discours, une émotion, vous emporteront de leur fougue poétique. À ne pas manquer, l’exceptionnel récital de bandonéon solo donné par l’un des plus grands bandonéonistes du monde, qui vit à Aix-en-Provence et joue dans le monde entier et jamais en PACA (???), Victor Villena, en soutien à SOS Méditerranée (Nuit à l’opéra, 12 mai). La danse se transmet, par des ateliers, des écoles, des stages, tradition de gestes qui s’enseignent de manière vivante, mais il est parfois aussi nécessaire pour en préserver la mémoire, de noter les mouvements… problème de toute forme chorégraphiée ! Un récent système de notation du tango sera présenté, et travaillé en ateliers, par Matias Alberto Tripodi qui propose un alphabet du tango argentin, qui assortit chaque symbole d’une double lecture, destinée à « celui qui guide » et « celui qui est guidé »… Une expérimentation à vivre sur le papier et dans l’incarnation matérielle des gestes de la danse…

MARYVONNE COLOMBANI
Mai 2018

Festival La Sirenita
4 au 18 mai
Divers lieux, Marseille, Aubagne
facebook.com/LaSirenitaMarseille

Photographie : Victor Villena ©Markus Lakiger


Opéra de Marseille
2 Rue Molière
13001 Marseille
04 91 55 11 10
http://opera.marseille.fr/