Mougins accueille le printemps de la marionnette, du 23 mars au 11 avril

Marionnettes de printempsVu par Zibeline

• 23 mars 2020⇒11 avril 2020 •
Mougins accueille le printemps de la marionnette, du 23 mars au 11 avril - Zibeline

Huit spectacles et une exposition pour explorer les mondes fascinants dans lesquels les personnages, et les artistes qui les manipulent, nous transportent ! 

Les sens en éveil, on suivra les péripéties de l’Incertain Monsieur Tokbar, voyageur infatigable au cœur de ses souvenirs, réels ou imaginés, dans lesquels se croisent Napoléon, Neil Armstrong ou Don Quichotte, où des chevaliers-robinets d’eau froide et d’eau chaude se provoquent en duel… Une folle poésie orchestrée par le Turak Théâtre. Autre plongée dans un monde fantastique avec O’Yuki, petite fille encombrée par un père silencieux, une belle-mère non désirée, un ami trop bavard… C’est dans un conte japonais, Les fraises de décembre, qu’elle trouve refuge et qu’elle puise la force de surmonter son quotidien. La Cie Des petits pas dans les grands s’invite dans un Japon poétique au moyen d’origamis et de détournement de kimonos. Pour les tout-petits (dès 2 ans), la Cie 1.2.3 soleil crée un univers coloré, au sein duquel Getulio, une souris curieuse, navigue dans les rues d’un village animé avant de se rendre à un rendez-vous sous les étoiles… et Hop là !

Deux scénographies insolites sont à découvrir absolument : celle des marionnettistes Alice Therese Gottschalk, Raphael Mürle et Frank Soehnle et de leurs marionnettes à fil qui évoluent dans un Cabinet de curiosités hors norme, véritable collection d’émotions et de sensualités ; celle de la Cie Pupella-Noguès est un musée imaginaire des objets, de ceux qui nous accompagnent quotidiennement à ceux qui racontent un ailleurs, soulignés d’ombres et lumières qui les réinventent. Le Théâtre Désaccordé, lui, rend les lettres vivantes, faisant des mots des marionnettes qui vont raconter l’histoire de Béatrice, une petite fille qui ne vécut qu’un jour et demi… À partir des formes du livre et de la graphie, tout en ombres et en projections, Sandrine Maunier et Rémi Lambert lui redonnent doucement vie. Des mots, toujours, avec Hermès, le dieu espiègle, inventeur de l’écriture dit-on, et un hommage joyeux à la mythologie concocté par la Cie Arketal et son théâtre de papier.

Enfin, avec la Cie Émilie Valantin c’est l’univers de Charles Perrault qui est à l’honneur, avec l’adaptation de trois contes : La Belle au bois dormant, Le Petit Poucet et Les Fées. Le récit se construit au fil d’extraits qui lient les personnages depuis la Princesse endormie dans son lit jusqu’à son réveil à l’arrivée du Prince, les marionnettes naviguant dans un jeu d’ombres délicates, accompagnées de musiques baroques jouées sur une vielle à roue.

Cette même compagnie propose une exposition, Le Tripotoir, qui porte bien son nom : cette « boîte à outils » qui dévoile les secrets de fabrication, permet, chose rare !, d’appréhender par le toucher les matériaux utilisés, les mécanismes de toutes sortes de marionnettes, pour se rendre compte du processus de création mis en œuvre. 

Enfin, comme chaque année, un spectacle gratuit précèdera les représentations ! 

DOMINIQUE MARÇON
Février 2020

Le printemps de la marionnette
23 mars au 11 avril
Scène 55, Mougins
04 92 92 55 67

Photo : Incertain Monsieur Tokbar © Romain Etienne – Item

Scène 55
55 Chemin de Faissole
06250 Mougins
scene55.fr