La montée en puissance du Théâtre Liberté revue à la baisse

Liberté en berne

• 3 octobre 2013⇒19 octobre 2013 •
Vérifier les jours off sur la période
La montée en puissance du Théâtre Liberté revue à la baisse - Zibeline

Le théâtre Liberté à Toulon recueille depuis son ouverture un succès incontestable : salles pleines, spectacles nombreux et s’adressant à des publics variés, attention portée au tissu local… peu de fausses notes en deux ans ! et de vraies ambitions artistiques. Pourtant la troisième saison commence par l’annulation de la production prévue : Philippe Berling devait mettre en scène La Tempête, mais il n’y a pas assez d’argent dans les caisses. En effet le Théâtre Liberté a vu le jour avec des espoirs de financements complémentaires de l’État et de la région PACA. Or ceux-ci n’augmentent pas leurs subventions, et la Ville de Toulon ne reconduit pas l’exceptionnel effort budgétaire des débuts : la montée en puissance du Liberté est revue à la baisse…

Mais la saison s’annonce belle tout de même ! Avec 41 spectacles dont deux productions, qui sont toutes deux des solos et des reprises anciennes : une de Philippe Berling en janvier –Le pays des Insectes d’après l’entomologiste Jean-Henri Fabre ; une de Charles Berling qui ouvrira la saison : Dreck est un monologue de Robert Schneider, bouleversant car il donne à entendre la douleur d’un Irakien sans papier, invisible, vaincu, n’attendant rien, que la violence ultime qu’il sait devoir subir… C’est Alain Fromager, qui a créé Dreck en 1997, qui reprend ce texte à la langue drue et flamboyante.

À noter également la coproduction d’un metteur en scène précieux dans la région : Xavier Marchand aura enfin des conditions d’accueil à la mesure de son talent, avec deux semaines de résidence et le grand plateau, pour monter Bérénice, de Racine. Du côté des artistes de la région, les Toulonnais pourront aussi entendre et voir les Fantômes orphiques et contemporains de Benjamin Dupé, Ce que j’appelle oubli d’Angelin Preljocaj, la nouvelle création de Kubilaï Khan et dans le cycle des Dramaturgies arabes contemporaines (La Friche, MP2013) une création de Catherine Marnas.

Parmi les bonheurs théâtraux un Feydeau mis en scène par Jean-Claude Fall, le passage de Pippo Delbono, Jean Bellorini qui monte Brecht, Frédéric Fisbach, Anouk Grimberg qui vient incarner Molly Bloom (les dernières phrases d’Ulysse de Joyce), Lofti Achour qui transpose les trahisons de Macbeth dans l’actualité tunisienne… et Roland Auzet qui rassemble Hervé Pierre et Pascal Duquenne pour dire la poésie de Tarkos.

Il y aura aussi des stars, de Boujenah à Birkin, et jusqu’à Gaspard Proust qui décidément tapine sec sur toutes nos scènes subventionnées, Zabou Breitman… Du cirque et du meilleur, de Tania’s paradise de Gilles Cailleau à Azimut d’Aurélien Bory, de l’opérette (les Brigands) et de l’humour rêveur (François Morel, Patrice Thibaud), de la danse et du cinéma, des musiques du monde (Rachid Taha).

Avec, comme les années précédentes, l’accueil de festivals varois jusque-là sans abri : la musique féminine des Bijoux indiscrets, le Midi festival, Jazz à Porquerolles…  et des thèmes, avec en fin de saison quatre jours à Istanbul.

AGNÈS FRESCHEL
Septembre 2013

Photos : Molly-Bloom-©-Pascal-Victor et Dopo-La-Battaglia-©-Lorenzo-Porrazzini

À venir

Dreck

du 3 au 19 oct

Gaspard Proust tapine

le 5 oct

Théâtre Liberté, Toulon


Théâtre Liberté
Grand Hôtel
Place de la Liberté
83000 Toulon
04 98 00 56 76
www.theatre-liberte.fr