La saison 2021-2022 de La Garance, scène nationale de Cavaillon

L’esprit nomade de La Garance

• 11 septembre 2021 •
La saison 2021-2022 de La Garance, scène nationale de Cavaillon - Zibeline

En cette rentrée 2021, le programme de La Garance, scène nationale de Cavaillon, est plein comme un œuf jusqu’à l’été prochain !

En janvier 2022, Didier Le Corre transmettra la direction à Chloé Tournier, qui s’est donné pour mission de « ré-enchanter le présent ». Dès la fête d’ouverture, le 11 septembre, toute l’équipe sera sur le pont pour assurer la passation et les retrouvailles avec le public, que ce soit dans ou hors-les-murs. Car La Garance a pour tradition, de longue date, de se déplacer dans une quinzaine villages du Vaucluse pour ses tournées Nomade(s), une « véritable saison décentralisée » à Bonnieux, Lacoste, Maubec, Lauris ou encore Saignon. Cette année, sept spectacles iront ainsi à la rencontre des spectateurs : des mythiques, telles que La Jurassienne de réparation, par les vieux routiers du Théâtre Group, du 5 au 9 octobre, comme des créations, celles de la Cie Hippolyte a mal au cœur, L’endormi, récit contemporain façon rap, et du Méta, centre dramatique national de Poitiers, Vent de noce, un grand banquet en extérieur.

À l’agenda de Cavaillon, plusieurs gros plateaux : Hôtel Bellevue, par la Cie Arcosm, entre danse et univers cinématographique ; Littoral, pièce de Wajdi Mouawad sur le deuil ; La cinquième saison, carnaval masqué explosif chorégraphié par Chrisitan Ubl ; l’étonnante adaptation du chef-d’œuvre d’Herman Melville, Moby Dick, par Yngvild Aspeli, avec sept acteurs, une baleine grandeur nature et cinquante marionnettes ; Amazones, pièce pour sept danseuses au corps nu, inspirée par Les Guerrières, brûlot féministe de la philosophe Monique Wittig à Marinette Dozeville ; ou bien l’intégrale de la trilogie Des Territoires, conçue par Baptiste Amann, fresque familiale sur fond de révolutions. Cette dernière proposition se fera à l’automne, dans le cadre d’une Semaine folle où les artistes partiront à la rencontre des habitants du territoire avec ateliers, rencontres, repas partagé et répétions ouvertes.

La scène nationale recevra aussi des formats hybrides, à l’instar du Radio Live concocté par Aurélie Charon, Amélie Bonnin et Mila Turajlic. On ne saurait trop vous recommander cette expérience radiophonique en direct, qui convie sur scène la jeunesse de Kigali, Sarajevo, Lyon et Tel Aviv avec, cerise sur le gâteau, Rosemary Standley et Dom La Nena à la musique… Elle devrait résonner particulièrement avec Et demain le ciel, création de la Cie Tourneboulé, en longue résidence au théâtre. Marie Levavasseur et Gaëlle Moquay ont travaillé avec un groupe de jeunes de 14 à 20 ans, de Cavaillon et des alentours, en partant de leurs récits, leurs aspirations, leur rapport au vivant. Autant de questions que tout au long de cette pandémie, les pouvoirs publics n’ont malheureusement pas jugé bon de poser aux enfants et adolescents, alors qu’ils sont l’avenir de l’humanité. Il est heureux que le monde culturel se charge de les faire entendre.

GAËLLE CLOAREC
Septembre 2021

La Garance, Cavaillon
04 90 78 64 64
lagarance.com

Photo : Hotel Bellevue © Florian Martin

La Garance
Scène nationale de Cavaillon
Rue du Languedoc
84306 Cavaillon
04 90 78 64 64
www.lagarance.com