Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Max Ernst interné au Camp des Milles en 1939, c'est la 3e chronique d'Alain Paire sur Webradio Zibeline !

Les vivants et les morts, la chronique d’Alain Paire – (3) »Max Ernst au camp des Milles, l’amitié de Joë Bousquet »

Max Ernst interné au Camp des Milles en 1939, c'est la 3e chronique d'Alain Paire sur Webradio Zibeline ! - Zibeline

Loin des querelles surréalistes parisiennes, Max Ernst vivait depuis 2 ans une passion amoureuse à St Martin d’Ardèche, lorsqu’il dut se faire interner en septembre 1939 au Camp des Milles, où anxiété et détresse le contraignirent à n’être que l’ombre de lui-même. Heureusement, Paul Eluard, Varian Fry, et Joë Bousquet furent présents pour lui.

C’est ce que nous raconte Alain Paire dans cette troisième chronique sur Webradio Zibeline !

Par ALAIN PAIRE et MARC VOIRY

Décembre 2013

D’autres histoires sur ce lien

Et sur celui là, la critique de Zibeline sur l’exposition en cours au Camp des Milles

Photo: À Saint Martin d’Ardèche, avant d’être interné aux Milles, Max Ernst a réalisé en 1938 et 1939 ce bas-relief de cinq mètres de long (photographie Chris Paire).