Spectacles, projection d'opéras et impro rythment la nouvelle saison du Théatre de Grasse

Les trois Grasse

Spectacles, projection d'opéras et impro rythment la nouvelle saison du Théatre de Grasse - Zibeline

La saison nouvelle qui s’ouvre au Théâtre de Grasse, remplie de propositions multiples, jouera sur plusieurs tableaux. L’ensemble du programme peut se décliner sur trois axes principaux : le spectacle vivant (théâtre, danse, musique), les projections en direct de grands opéras, et enfin le Babel Impro Méditerranée. Cette innovation, déjà entamée en fin de saison 2015, prendra son envol cette année pour se poursuivre jusqu’en 2017.

Improvise à fond
Vaste projet, mené sous l’impulsion de Jean Flores, directeur du TDG, et grâce au mécénat de Suez Environnement, il reposera sur un mode d’expression rarement mis en valeur, l’improvisation théâtrale. La compagnie Combats Absurdes, experte en la matière, en sera l’animatrice. C’est «l’occasion unique d’imprimer notre style dans une institution théâtrale française. Du jamais vu !», explique Mathieu Loos, directeur artistique de la compagnie. L’objectif de leur travail sera double : tisser un lien de proximité avec la ville, tout en posant une problématique actuelle brûlante : la diversité culturelle en Méditerranée. Cinq pays et cinq langues seront associés à la démarche : Espagne, France, Israël, Italie et Maroc.
Plusieurs rendez-vous à noter dès cette saison, avant le festival international d’improvisation, en janvier 2017. Deux spectacles, Slow (le 17 oct), par Combats Absurdes et Inédit Théâtre, et Déplacés (le 2 fév). Dans ce dernier, les artistes, après avoir rencontré des «personnes ressources», issues de l’immigration méditerranéenne, puiseront leur inspiration improvisée dans ces échanges. Des stages d’impro, ouverts à tous, sont également au programme (les 17 et 18 oct). En outre, des ateliers seront proposés aux élèves du Lycée Professionnel Léon Chiris et aux membres du groupe d’alphabétisation du Centre Social Harjès. Les participants pourront se lancer lors d’une scène ouverte dans le hall du théâtre pour la représentation de Déplacés.

D’ici et du monde
Les deux autres volets de la saison du TDG seront également riches en événements. Au rayon opéra, la projection du Trouvère, en direct du Metropolitan Opera de New York, ouvrira la saison, le 3 oct. Sept autres séances en live de la prestigieuse salle new-yorkaise sont prévues, dont Turandot (mise en scène de Franco Zeffirelli), ou Manon Lescaut.
Côté musique, le choix ira du rap feutré d’Oxmo Puccino Trio, au jazz tonique de Richard Galliano et Sylvain Luc. En danse, la venue de Carolyn Carlson sera un rendez-vous incontournable. Le Système Castafiore, fidèle au TDG depuis 1996, présentera, quant à lui, sa Théorie des Prodiges. La programmation théâtrale, des plus variées, accueillera autant la création régionale (Hubert Colas, Joëlle Cattino, Michel Bélier, Gilles Le Moher) que les grands noms de la scène (Jacques Gamblin, Gérard Desarthe, Carole Bouquet). Enfin, l’humour, déjà très présent grâce au projet impro, sera encore à l’honneur avec notamment Fellag ou Nawell Madani.

JAN-CYRIL SALEMI
Septembre 2015

Blog du projet Babel Impro Méditerranée : http://babelimpro.com

photo : Théorie des prodiges, 3 Graces © Karl Biscuit

 

Théâtre de Grasse
2 avenue  Maximin Isnard
06130 Grasse
04 93 40 53 00
http://www.theatredegrasse.com/