Les Théâtres se réinventent et se déploient pour cette nouvelle saison

Les Théâtres : poussons les murs

Les Théâtres se réinventent et se déploient pour cette nouvelle saison - Zibeline

Du théâtre populaire faisant la part belle aux talents régionaux, dans des lieux emblématiques du territoire : tel est le défi des Théâtres

C’est peu dire que Les Théâtres ont dû se réinventer pour cette nouvelle saison. Au-delà de la crise sanitaire, il s’agit aussi de pallier la fermeture à venir du Théâtre du Gymnase pour travaux, durant au moins deux saisons à partir d’octobre. Symboliquement, c’est le bien-nommé Cabaret des absents de François Cervantes, une mise en abîme autour de l’histoire du Gymnase, qui clôt la marche du 23 au 30 septembre. Si certains spectacles se délocalisent à l’Odéon ou à l’Opéra, ceux prenant place aux Bernardines connaîtront de longues sessions, afin de toucher un maximum de public malgré la jauge limitée (une centaine de places). C’est le cas notamment de Macha Méril, qui y est accueillie du 5 au 16 octobre pour un hommage à Marguerite Duras (Sorcière), dans le cadre du temps fort Jeu des dames (du 1er au 16 octobre) dédié à de grandes figures féminines du XXe siècle. Pour certaines reportées des saisons précédentes, les créations seront nombreuses cette saison : La Plus précieuse des marchandises de Charles Tordjman (du 14 au 16 septembre au Jeu de Paume) ; Phoenix de Josette Baïz (8 & 9 octobre au Grand Théâtre de Provence) ; La Dispute d’Agnès Régolo (du 7 au 10 décembre au Jeu de Paume) ; Madone de Dorian Rossel (du 15 au 17 décembre au Jeu de Paume) ; Nuit de Marie Vauzelle (du 26 au 30 avril aux Bernardines)… Notons également la 2e édition de Nouveaux horizons, festival de création musicale contemporaine imaginé par Renaud Capuçon et Gérard Caussé (du 4 au 7 novembre au Grand Théâtre de Provence). 

Au fil du territoire
Parallèlement, le projet Aller vers se déploie sur le territoire dès le 10 septembre, « porté par un désir de partage et d’aventure pour aller vers les gens, sortir et aller là où on ne nous attend pas, dans les cafés, les cours d’immeubles, les collèges, les églises… », selon Dominique Bluzet, directeur des Théâtres. Du 10 septembre au 22 octobre, Philippe Caubère adapte Alphonse Daudet avec sa faconde légendaire. Décliné en deux soirées distinctes visibles séparément, le spectacle Lettres de mon moulin prendra place dans onze lieux différents, alternant dans et hors les murs, de Marseille à Cassis en passant par Arles ou Aix. Parmi les étapes prévues, citons notamment l’Abbaye de Silvacane à La Roque d’Anthéron (10 & 11 septembre), le Théâtre de verdure d’Eyguières (14 &15 septembre), ou encore l’écrin époustouflant de la Fondation Camargo à Cassis (28 & 29 septembre). Dans les églises marseillaises, du Prado au Panier, on aura ensuite droit aux Sermons de Pagnol, délivrés avec panache par Ariane Ascaride (du 17 septembre au 1er octobre) et Olivier Rabourdin (en avril). Dans les cafés du centre-ville, Muriel Mayette-Holtz (du 9 au 13 novembre) puis Nicole Ferroni (du 24 au 29 janvier), donneront de la voix autour du programme C’est ma tournée, je vous offre un vers. Enfin, en tournée sur le territoire, dans la pure tradition du théâtre de tréteaux, Johana Giacardi a imaginé La saga de Molière, pour saluer les 400 ans de l’illustre homme de théâtre. 

JULIE BORDENAVE
Septembre 2021

Gymnase, Bernardines, Marseille
Grand Théâtre de Provence, Jeu de Paume, Aix-en-Provence
08 2013 2013 lestheatres.net

Photo : Le Cabaret des absents © Christophe Raynaud de Lage