Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

17e édition du festival CineHorizontes, du 8 au 16 novembre à Marseille

Les riches heures du cinéma espagnol

• 8 novembre 2018⇒16 novembre 2018 •
17e édition du festival CineHorizontes, du 8 au 16 novembre à Marseille - Zibeline

¡ No te lo pierdas ! Du 8 au 16 novembre, la joyeuse injonction de CineHorizontes résonnera de nouveau à Marseille (et au-delà) pour la 17e édition du Festival de cinéma espagnol, parrainée par Sergi López. L’acteur sera fêté le 9 novembre au cinéma Le Prado pour son apparition dans l’adaptation du Quichotte par Terry Gilliam et pour son interprétation de Rom dans La Vida Lliure de Marc Recha. Il sera célébré le lendemain à La Ciotat où l’Eden apposera une plaque à son nom. Jocelyne Faessel, désormais Présidente d’honneur, a passé la main à Marie-Rose Carton-Pinna et Domingo García Cañedo pour assurer la continuité de ce festival aux 10 000 visiteurs. Et qui, tout en conservant le lien avec les Grands du cinéma d’hier (hommages à Antonio Mercero, Luis García Berlanga, Victor Erice) fait la part belle aux jeunes réalisateurs et aux jeunes spectateurs. 3000 collégiens/lycéens/étudiants sont attendus cette année. La journée Belle Jeunesse, avec à la clé le Prix de Sciences-Po Aix et le coup de cœur de Monticelli, proposera trois films dont l’émouvant Carmen y Lola d’Arantxa Echevarría et deux épisodes d’une série télévisuelle au titre on ne peut plus évocateur : Matar al padre. Cette année, on entendra du basque dans les courts métrages promus par Kimuak qui fête ses 20 ans. Et dans le drame familial et historique, périple conflictuel de deux frères dont l’un est atteint de gigantisme : Handia, le géant d’Altzo de Jon Garaño et Jose Mari Goenaga, film-phénomène aux 10 Goyas ! On lorgnera côté mauvais genre sur le cinéma Quinqui, dont les héros sont d’authentiques délinquants mineurs des banlieues, avec le documentaire en compétition de Rafael Robles : Navajeros, censores y nuevos realizadores. On découvrira en avant-première le dernier film d’Isabel Coixet au triple Goya : The bookshop. On rencontrera la superbe actrice hispano-argentine Bárbara Lennie pour la projection entre autres de Petra, tragédie grecque du XXIe siècle de Jaime Rosales, où elle interprète, aux côtés de Marisa Paredes, une trentenaire partie à la recherche d’un père inconnu qui se révèlera être un artiste aux troubles secrets. Après le prélude cubain à l’Alhambra des 3 et 4 novembre en compagnie de l’acteur Vladimir Cruz et la rencontre littéraire avec Antonio Muñoz Molina le 7 novembre à l’Alcazar, CineHorizontes s’ouvrira au cinéma Le Prado le 8 novembre par un premier film, comique et féministe, Mi querida cofradia de Marta Díaz de Lope Díaz, qui malmène le milieu machiste ultra conservateur andalou. Huit jours plus tard au même endroit, une autre comédie caustique clora l’édition : Operacion Concha d’Antonio Cuadri, une histoire d’arnaque au Festival de San Sébastian. Entre les deux : 40 films inédits, avant-premières, de tous genres, de tous formats, présentés le plus souvent par leurs acteurs ou réalisateurs. Et révélant la pluralité des langues et des histoires de l’Espagne. Alors, en espagnol comme en français, qu’on se le répète : À ne pas manquer !

ELISE PADOVANI
Novembre 2018

Photo : The Bookshop, d’Isabel Coixtet © Speptième factory

CineHorizontes
8 au 16 novembre
cinémas Le Prado, l’Alhambra, l’Alcazar, Marseille
cinehorizontes.com


Alhambra
2 rue du Cinéma
13016 Marseille
04 91 46 02 83
http://www.alhambracine.com/


Bibliothèque de l’Alcazar
14 Cours Belsunce
13001 Marseille
04 91 55 90 00
http://www.bmvr.marseille.fr/


Cinéma le Prado
36 Avenue du Prado
13006 Marseille
04 91 37 66 83
http://www.cinema-leprado.fr/