Points de repère pour faire son choix dans l'un des plus beaux festivals du monde : La Roque d'Anthéron

Les pianos de La Roque

• 19 juillet 2019⇒18 août 2019 •
Points de repère pour faire son choix dans l'un des plus beaux festivals du monde : La Roque d'Anthéron - Zibeline

C’est dans notre région, du côté des Alpilles, qu’a lieu chaque été, depuis bientôt quarante ans, l’un des plus beaux festivals de musique au monde : « just around the piano »… c’est à La Roque !

Entre Aix (son Festival) et Orange (ses Chorégies) dédiées au lyrique, le Festival international de piano de La Roque d’Anthéron fait partie du triangle d’or : le top des destinations favorites des mélomanes du monde entier.

Une bonne centaine de concerts est programmée pendant un mois dans des sites naturels magnifiques, sur des scènes prestigieuses et ce sont les meilleurs pianistes qui sont invités par Jean-Pierre Onoratini et René Martin, son infatigable directeur artistique, également créateur des Folles Journées qui se déclinent à Nantes et partout…

Du 19 juillet au 18 août, on entend, outre des récitals pour piano, du clavecin, des concerts de musique de chambre, du jazz, et de grandes performances symphoniques.

Embarquer sur les grands pianos de concert, se laisser porter par des sonorités d’arpèges virevoltants, des mélodies féeriques ou pathétiques, vaciller aux accents d’accords sombres, avant de retrouver la lumière aux rythmes d’applaudissements et de bravos exaltés… c’est le voyage proposé par La Roque !

Mais qui choisir parmi la pléiade d’artistes ? À quelles soirées d’exception se rendre ? Points de repère…

Des noms…
Quelques-uns… tant il est impossible de tous les citer !

On commence par Evgeny Kissin dans L’oiseau de feu de Stravinski et le 2e concerto de Liszt avec l’Orchestre de Radio France pour une ouverture pyrotechnique (19 juillet) !

Restons russes avec Grigory Sokolov (refusant obstinément le plein air du Parc du Château de Florans) : l’hallucinante machine de guerre joue Brahms et Beethoven au Grand Théâtre de Provence (à Aix le 28 juillet)… avec aussi des musiciens dans la pleine mesure de leurs moyens techniques et artistiques : Nikolaï Lugansky (29 juillet) et Arcadi Volodos (2 août) pour Scriabine, Boris Berezovsky dans Rachmaninov (4 août) ! Une quinte royale !

Côté français, on retrouve Adam Laloum dans deux concertos : le 27e de Mozart et celui de Schumann : l’émotion est au rendez-vous avec l’Orchestre philharmonique de Marseille (20 juillet)… mais aussi avec ClaireMarie Le Guay (31 juillet au musée Granet, Aix), Jean-Philippe Collard (30 juillet aux Terrasses de Gordes), Jean-Marc Luisada (31 juillet), Anne Queffélec (6 août), Bertrand Chamayou (23 juillet), David Fray (16 août), François-Frédéric Guy plus que jamais beethovénien (17 août) et Alexandre Tharaud en clôture du festival (18 août).

Beatrice Rana (22 juillet), Abdel Rahman El Bacha (24 juillet), Nicholas Angelich (5 août), Khatia Buniatishvili (7 août), Nelson Goerner (9 août), Christian Zacharias (12 août) sont aussi de la fête… parmi d’autres ! 

Légendaires…
Une fois au clavier c’est de la poésie qui coule de ses doigts : Nelson Freire dans le 4e concerto de Beethoven avec l’Orchestre philharmonique de Monte Carlo est immanquable (30 juillet) !
Barbara Hendricks, à 70 ans, chante la paix et la liberté avec son programme autour du blues Road of freedom (28 juillet) : il n’y a pas que du piano classique à La Roque !

La valeur n’attend pas…
Ils sont jeunes et ils explosent sur les scènes du monde : on le retrouve au Festival comme les français Alexandre Kantorow (26 juillet) ou Lucas Debargue, phénoménal dans Liszt (1er août), le british Benjamin Grosvenor tout en délicatesse dans Schumann et Prokofiev (13 août).

Musique de chambre…
Le Trio Wanderer est un pur produit « La Roque ». C’est là que les trois musiciens ont grandi… ils y enseignent depuis longtemps et prennent part aux master classes -comme aussi la « professeure » Rena Shereshevskaya (5 août)- à destination des jeunes ensembles invités « en résidence ». Les Wanderer aiguisent cette année leur interprétation des trios de Schumann (7 août à Lambesc). De nombreux concerts (parfois gratuits) sont proposés dans ce cadre.

« Nuits » du piano…
L’une chantent la Russie et la puissance des concertos et des symphonies de Tchaïkovski et Rachmaninov avec Lukas Geniusas ou Alexander Malofeev (les 8 et 9 août), l’autre se fait « américaine » avec Gershwin et Bernstein, l’Orchestre Philharmonique de Marseille, Plamena Mangova, Marie-Ange Todorovitch et David Kadouch (21 juillet), une Amérique qui est aussi déclinée par Célia Oneto Bensaid (2 août) ou Marie-Josèphe Jude avec les saxophonistes du Quatuor Ellipsos (2 août à Mimet).

Musiques « anciennes »…
Au clavecin et à l’abbaye de Silvacane, Pierre Hantaï (22 juillet) et Skip Sempé (23 juillet) jouent Bach, quand l’un de ses fils Carl Philipp Emmanuel est interprété sur pianos ancien ou moderne par Shani Diluka (30 juillet), Vittorio Forte (1er août) ou Jérôme Hantaï (5 août).

Jazz…
Du choix : Yaron Herman en trio (25 juillet), Bojan Z (3 août à la Friche, Marseille), Paul Lay (23 juillet et 11 août), Thomas Enhco (12 août) se trouvent parmi les jazzmen invités !

Du XXe siècle…
Il y en a peu… mais Jean-Frédéric Neuburger avec l’Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine rendent grâce à Messiaen (27 juillet).

JACQUES FRESCHEL
Juin 2019

39e Festival international de piano de La Roque d’Anthéron
19 juillet au 18 août
04 42 50 51 15
festival-piano.com

Illustration : piano -cc0-