Nouvelle saison au Théâtre du Briançonnais

Les horizons de Briançon

Nouvelle saison au Théâtre du Briançonnais - Zibeline

Après nous avoir invités au voyage l’an dernier, la scène de Briançon signe une saison sous le signe de «l’autre, l’étranger, le nomade» qui pose ses valises le temps d’un spectacle. La figure de l’étranger, chère à Camus, peut avoir de nombreux visages. À commencer par celui de Mahmoud Darwich dont l’œuvre éternelle inspire au metteur en scène Claude Brozzoni le long poème musical Quand m’embrasseras-tu ?. Une manière de retrouver le public sous les meilleurs auspices avec cette ode à la beauté du monde et à l’amour… L’autre c’est aussi Georges Baux et Abdelwaheb Sefsa qui, avec la Fantasia Orkestra, réinventent les Mauresk Songs pour que musiques du Nord et du Sud chantent ensemble. C’est aussi les Baccalà clown, duo poétique et surréaliste qui conjugue l’art du rire et de l’acrobatie sous la houlette de Louis Spagna ; Enkh Jargal, dit Epi, chanteur capable de produire plusieurs sons simultanés ; le trio de jazz européen Das Kapital au lyrisme salvateur ; l’ivoirienne Fatoumata Diawara qui réinvente le folk d’Afrique de l’ouest mais aussi la légende malienne Boubacar Traoré… Les artistes de la région se taillent une belle place au soleil dans ce tour de piste intercontinental, tels Michaël Cros (Cie Méta-Carpe) qui crée son spectacle déambulatoire Corpus sanum comme une expérience à vivre et à partager, Ivan Romeuf (Cie l’Égrégore) de retour de tournée en Algérie avec Les bonnes de Genet. Ou encore Josette Baïz et son Grand hôtel, Fred Nevchehirlian emporté par la verve politique de Prévert (Le soleil brille pour tout le monde ?).

Les créations pleuvent sur le Théâtre du Briançonnais qui accueille en résidence Michaël Cros, Fabrice Watelet (Cie I Tunes international) pour sa pièce de théâtre de rue T’as de la chance d’être mon frère, Ottilie (B), installée dans les Hautes-Alpes depuis 2005, qui fera la première partie de concert de Chloé Lacan avant de réserver une étape de création en février au théâtre, et l’italien Boris Vecchio qui se replongera dans son Orrizon Tale, combinaison de cirque, de musique et de théâtre. Sans oublier les Temps danse, Paroles d’ados et autres Traversées du Pays du Grand briançonnais pour faire entendre ailleurs la parole de l’autre.

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI

septembre 2012

 

À venir

Quand m’embrasseras-tu ?, Mahmoud Darwich/Claude Brozzoni

Le 19 oct

 

Mauresk Song, Fantasia orchestra

Le 20 oct

 

2-3… grammes, Bernard Falconnet (Cie Trio mineur)

Du 22 au 27 octobre

 

Théâtre du Briançonnais, Briançon

 

Théâtre du Briançonnais
45 avenue de la République
05100 Briançon
04 92 25 52 42
http://www.theatre-du-brianconnais.eu/